Algérie

Mascara - Une session de l’APW à marquer d’une pierre noire

Un début de séance digne d’une foire d’empoigne La session de l’assemblée populaire de wilaya (APW) de Mascara a débuté, hier lundi, par des altercations entre les membres de cette composante qui ont vite tourné aux insultes incompatibles avec la sérénité qui doit prévaloir lors des travaux de cette honorable assemblée. Certains propos échangés de part et d’autre ont même permis de divulguer quelques indiscrétions autour de décisions qui auraient été prises à l’encontre des intérêts des citoyens, autrement dit les électeurs. Ainsi est cité dans le lot, ce fameux projet d’alimentation en gaz naturel qui aurait été rejeté catégoriquement par la majorité des élus de l’APW de la wilaya de Mascara et qui lui auraient préféré la construction d’un nouveau siège pour cette assemblée où chacun de ses membres pourrait disposer d’un bureau personnalisé, doté d’un équipement moderne, climatisé et confortable, et pourquoi pas d’une secrétaire attitrée. Dans le feu de l’action et à la stupéfaction générale, un élu FNA a affirmé dans son intervention qu’il refusait de prendre l’argent des indemnités pour un travail qu’il n’a pas accompli. Autrement dit, on l’aurait indemnisé alors qu’il était absent des travaux d’une commission. Cet acte de foi a jeté l’émoi sinon un sentiment d’humiliation parmi ses pairs, surtout après qu’il ait ajouté: «Cet argent appartient au peuple qui nous a fait confiance et c’est un péché (Hram) de le prendre», fin de citation. Pourtant, cette session qui s’annonçait infructueuse s’est poursuivie tout l’après-midi d’hier et Dieu sait ce que vont nous réserver ses travaux, si on considère que l’intervention sus-citée a plutôt stupéfait tout l’appareil administratif de la wilaya, pour ne citer que le wali et son Exécutif. Cette sortie de derrière les fagots aura jeté comme de l’incertitude au sein des élus qui commençaient déjà à douter de l’importance que certains leur accordaient, comme ce député de l’APN qui a pris la liberté de sommer un intervenant «de la fermer», en parlant de sa bouche bien sûr, alors qu’il lui est interdit de participer aux travaux de cette APW, si ce n’est à titre d’observateur.   A. Aouimeur
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)