Algérie

La Blogosphère DZ Flou et interrogations sur la Toile


La Blogosphère DZ Flou et interrogations sur la Toile
La soirée de samedi à dimanche a été bien particulière sur la blogosphère algérienne.
L'hospitalisation du président Bouteflika a fait le buzz rapidement sur la Toile. L'APS a donné l'information à 19h40 et vingt minutes après, le JT de l'ENTV est venu la confirmer. Les réseaux sociaux, surtout facebook et Twitter, se sont rapidement ébranlés pour la diffusion et les commentaires fusaient de partout. La majorité a remarqué le fait que l'information était double. L'hospitalisation du Président et aussi le fait que l'APS et les médias lourds l'aient annoncé.
Une première qui n'est pas passée inaperçue et sur laquelle nombreux spéculaient et se posaient des questions sur cette communication officielle. Plusieurs heures après l'annonce de l'hospitalisation de Bouteflika, certains internautes affirmaient déjà que dorénavant, pour en savoir plus, il ne fallait pas s'attendre à plus d'informations de la part des médias officiels. 'Bouteflika irait bien... Il est en France. Mais les infos alarmantes sur sa santé (s'il y a lieu) ne viendront pas des autorités dz". L'annonce a aussi permis à Wikipédia d'entrer en scène. L''encyclopédie libre" du Web était à la rescousse pour essayer de comprendre le sens des trois lettres AIT (accident ischémique transitoire), comme l'a écrit un internaute sur son compte Twitter.
'Heureusement que Wikipédia est là pour nous expliquer ischémique transitoire." Du coup, la description que voici faisait le tour de la Toile en même temps que le nom de Bouteflika. 'Un accident ischémique transitoire (AIT) ou ischémie cérébrale transitoire (ICT) est un déficit neurologique d'apparition soudaine, d'origine vasculaire, régressant spontanément en moins d'une heure, sans séquelles et sans anomalies à l'imagerie cérébrale". Omission ou pas, les médias publics n'avaient pas donné le lieu d'hospitalisation. Les spéculations sur la destination pullulaient. Ceux qui sont restés connectés pendant la soirée de samedi ont pu tout de même avoir l'information grâce à un... organe d'information étranger. Il était 21h55 quand le site de RTL (Radio Télévision du Luxembourg) annonçait, avec un titre évocateur :'Le président algérien Abdelaziz Bouteflika hospitalisé à Paris", que le Président se trouvait en France : 'Sous une grosse escorte policière, le président algérien Abdelaziz Bouteflika a été hospitalisé samedi soir, aux alentours de 21h, à l'hôpital militaire du Val-de-Grâce, à Paris". L'ENTV le confirmait le soir aux environs de minuit et l'APS à 00h11...
L'hospitalisation de Bouteflika a aussi secoué les débats footballistiques, que ce soit samedi soir ou tout au long de la journée de dimanche. Question : 'Bouteflika va-t-il remettre le trophée de la Coupe d'Algérie au vainqueur de la finale prévue mercredi entre le MC Alger et l'Usm Alger '" écrivait un internaute sur son compte Twitter quelques heures après. Hier matin, l'information donnée par un quotidien arabophone selon laquelle le coordinateur de la section football du Mouloudia, Omar Ghrib, demande le report du match 'si l'indisponibilité du Président se confirme" était partagée par plusieurs internautes. Le personnage n'est d'ailleurs à sa première sortie 'politico-sportive". Ghrib avait déjà affirmé avoir été derrière l'idée de la fameuse banderole appelant le Président à briguer un quatrième mandat et qui avait été brandie à l'ouverture du match de coupe entre le MCA et l'ESS le 12 avril dernier.
La Toile semble d'ailleurs avoir été le lieu privilégié des discussions sur le sujet. Et sur la téléphonie mobile ' Il semble qu'aucun 'pic" n'ait été signalé au niveau des opérateurs lors de la soirée de samedi à dimanche. Contacté hier matin par Liberté, une source proche de l'opérateur Djezzy a affirmé que 'le trafic est resté normal et rien de nouveau n'a été remarqué ce soir-là", avant d'ajouter : 'Peut-être parce que rares étaient les personnes au courant de la nouvelle, mis à part les initiés et les gens de la presse !"
S K
Nom
Adresse email
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)