Algérie

El-Bahia investie par les chiens errants

30 morsures par des chiens enragés Selon des sources fiables, depuis début janvier de l’année en cours et jusqu’à ce jour, le service infectieux du CHU d’Oran a recensé plus de 30 morsures la plupart du temps provoquées par des chiens errants enragés et rats. La plupart de ces morsures ont eu lieu en plein centre ville, plus spécialement au niveau des parkings et garages, lieux où l’on rencontre souvent ces animaux. De mêmes sources, on apprend que les personnes mordues par des chiens errants atteints de rage et rats ont été reçues à ce service où elles ont été soumises à des visites médicales et reçu des vaccins antirabiques. On fait également observer qu’en dépit de la lutte contre les chiens errants organisée par la municipalité d’Oran, le nombre des victimes de morsures a sensiblement augmenté au cours de l’année dernière. Pour beaucoup d’observateurs, la prolifération des chiens atteints de rage et de rats, qui continuent à infester les artères d’El-Bahia et ses environs, est favorisée par l’indigence des moyens dont disposent les services en charge de la lutte contre ces animaux. Le bilan d’activité présenté par les services concernés au titre de l’année dernière fait ressortir que plus de 1200 animaux enragés ont été abattus et que comparativement à l’année passée, aucun cas de rage n’a été enregistré depuis le début de l’année en cours. Toujours au niveau du service infectieux, on fait observer qu’en dépit des instructions données aux responsables pour encourager la distribution gratuite des pilules contre la conception aux familles nécessiteuses qui ne peuvent se les payer, la demande n’est que très partiellement satisfaite. Ceci, dit-on, n’empêche pas que des campagnes de sensibilisation soient menées de façon quotidienne auprès des mères auxquelles il est aussi conseillé de recourir à d’autres moyens de contraception que les pilules. Toujours dans ce même cadre, nos sources précisent que cette intense campagne est menée conformément au programme ministériel de planification des naissances et de limitation de l’usage des produits médicamenteux utilisés comme contraceptifs ou pour planifier les naissances.   Sakina B.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)