Algérie

Bouteflika à Charm El-Cheikh

Moubarak, l’UPM et l’Afrique Le président Bouteflika se rendra, aujourd’hui, à Charm El-Cheikh en Egypte où il participera à la 11ème session ordinaire de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine, selon un communiqué de la présidence de la République diffusé ce jeudi. En marge de cette visite du chef de l’Etat en Egypte, les observateurs s’attendent à un tête-à-tête Bouteflika-Moubarak, lequel devrait aborder, sans nul doute, le sommet fondateur de l’Union pour la Méditerranée qui aura lieu le 13 juillet prochain à Paris. L’UPM, que l’Egypte devra coprésider avec la France, ne fait pas encore l’unanimité, rappelle-t-on, ce qui impliquera de nombreuses consultations entre les pays participants. Si l’Egypte est partie prenante sans la moindre hésitation, le président Bouteflika a laissé planer le doute sur sa participation, en se gardant de toute réponse, y compris en marge de la visite du Premier ministre français, François Fillon, à Alger. L’échange des points de vue entre Alger et Le Caire n’en sera pas moins intéressant, dans la mesure où Hosni Moubarak était absent lors du minisommet de Tripoli marqué par des propos ouvertement hostiles à l’UMP par le colonel Kadhafi. Quant à la 11e session du sommet de l’UA, celui-ci aura pour thème central la problématique de l’eau et de l’assainissement en relation avec la réalisation des objectifs du millénaire pour le développement. D’autres points cruciaux, dont les questions d’actualité comme celles ayant trait à la paix et à la sécurité en Afrique, figurent également à l’ordre du jour de cette session. D’ores et déjà, les délégués permanents des pays membres de l’Union africaine avaient entamé la semaine écoulée la préparation de l’ordre du jour du sommet avant de le soumettre au conseil des ministres des Affaires étrangères précédant le sommet africain. La réunion de deux jours des délégués permanents s’est penchée sur plusieurs questions politiques, socioéconomiques, juridiques et financières. Il était question de l’examen des rapports du forum du secteur privé en Afrique, celui relatif au suivi du dialogue entre l’Afrique et l’Union européenne (UE), et celui sur la santé maternelle et infantile en Afrique. Les délégués permanents ont examiné également les rapports relatifs au plan d’action pour le développement industriel dans le continent, aux résultats de la 12e session du congrès de la Conférence des Nations unies pour le commerce et le développement (UNCTAD). Le rapport de conjoncture sur les différents partenariats stratégiques entre l’UA et le Japon, la Chine, l’Amérique du sud, l’Inde, l’Iran et la Turquie ainsi que le document relatif aux résultats de la conférence du Malawi sur l’autonomisation de la femme africaine étaient également à l’ordre du jour de la rencontre. Les délégués permanents des pays membres de l’UA auront également à débattre du rapport qui sera présenté par la délégation de haut rang sur la hausse des prix des produits alimentaires et la sécurité alimentaire. Les avancées enregistrées en matière de réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement et la mise en application des recommandations relatives au domaine des ressources en eau ont également été à l’examen. Amine B.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)