Algérie

Affaire des lots de terrains de Bousfer (Aïn El-Türck)

Le wali ordonne une enquête «Celui qui touchera au foncier sera traduit en justice». C’est ce qu’a déclaré le wali d’Oran, Tahar Sekrane, dans un ton sévère, lors de la deuxième session ordinaire de l’assemblée populaire de wilaya, tenue hier à l’hémicycle avant de souligner que «la loi sera appliquée dans toute sa rigueur». Le chef de l’exécutif, qui s’exprimait devant les membres de l’assemblée populaire de wilaya, les présidents des APC, les chefs de daïras, les directeurs de l’exécutif et les représentants de la presse locale et nationale, sur l’affectation des lots de terrains à Bousfer, celle de terres agricoles qui auraient été affectées sur décision du vice-président de cette assemblée communale à une dizaine de personnes environ, n’a pas mâché ses mots. Pour clarifier la situation, il a ordonné à l’inspection générale d’ouvrir une enquête à ce sujet. Il a aussi expliqué que seule l’Agence foncière de wilaya est habilitée, selon la loi, à prendre ce genre de décisions. «Avant que je ne porte plainte, j’ordonne, aujourd’hui, l’ouverture d’une enquête pour faire la lumière, toute la lumière sur cette affaire de lots de terrains qui appartiennent à une exploitation agricole» a martelé le wali qui a abordé, à cette occasion, les différents points inscrits à l’ordre du jour de cette session ainsi que d’autres questions qui engagent l’avenir de la wilaya. Une wilaya qui dispose, dans son agenda, d’importants rendez-vous économiques, culturels et sportifs d’importance, dont notamment le sommet mondial de l’énergie qui se tiendra en avril 2010 et qui est appelé, toutes affaires cessantes, à les matérialiser avant cette échéance. Dans ce contexte, le wali a instruit l’ensemble des responsables, à tous les niveaux, à terminer dans les délais les différents projets d’excellence attendus et à se mettre à niveau en matière d’offres de services d’excellence et ce, dans tous les domaines. Il a de même invité les élus locaux de l’ensemble des communes de la wilaya, les représentants de la société civile et les commerçants, notamment ceux de la ville d’Oran, à lifter leurs devantures pour accueillir leurs hôtes dans les meilleures conditions possibles. Safi Z.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)