Biskra - Les plats

Chakhchoukha de Biskra




Chakhchoukha de Biskra
Remarque :
Les feuilles de rougag doivent être coupées à la main en petits morceaux. Servez en mettant 2 poignées de rougag coupés en morceaux dans une assiette et arrosez avec la sauce, en ajoutant les légumes et la viande (à la manière du couscous).

Nombre de personnes : 6 à 8

Pour la pâte :
1 kg de semoule fine
300 g de farine
Eau
Sel
Huile

Pour la sauce :
1 kg de viande de mouton (épaule de préférence)
4 tomates
2 oignons secs
1 cuillère à soupe pleine de concentré de tomates
4 pommes de terre moyennes
500 g de courges (ou 4 courgettes)
2 poignées de pois chiches trempés la veille
2 cuillères à soupe d'huile
1 cuillère à soupe rase de paprika
1/2 cuillère à soupe de ras el hanout
1/2 cuillère à café de piment fort rouge en poudre
1/4 cuillère à café de poivre noir
1/2 cuillère à soupe de sel
1 piment vert

Préparation :
Dans une djefna (ou un grand plateau en bois), délayez le sel dans un peu d'eau. Ajoutez la semoule et la farine tamisées. Pétrissez la pâte assez dure au début, avec les paumes des mains, puis ajouter peu à peu l'eau en pétrissant, toujours avec les paumes des deux mains, jusqu'à ce que la pâte soit lisse et légère. Ensuite, recouvrez la pâte d'un linge propre et laissez-la reposer pendant 5 minutes environ. Reprenez la pâte et travaillez-la énergiquement pendant encore 5 minutes environ, en rajoutant de l'eau de temps en temps (quelques cuillères à soupe en une seule quantité à chaque fois). Huilez légèrement les mains afin que la pâte glisse facilement. Prenez la pâte de la main droite, formez un cercle avec le pouce et l'index de la main gauche et pressez la pâte pour en dégager une petite boule de la grosseur d'une mandarine. Huilez la surface d'un plateau et disposer les boulettes les unes à côté des autres. Laissez reposer un petit moment.

Entre temps, préparez la sauce : Dans une marmite mettez la viande coupée en morceaux. Hachez dessus les oignons en fines lamelles. Ajoutez 2 cuillères à soupe d'huile, 1/2 cuillère à soupe de sel, les épices et faites revenir pendant 10 minutes, en mélangeant en permanence avec une cuillère en bois. Ensuite, ajoutez les tomates préalablement pelées et passées à la moulinette, 1 cuillère à soupe bien pleine de concentré de tomates, ainsi que les pois chiches et le paprika. Mélangez le tout à l'aide d'une cuillère en bois, recouvrez d'eau et poursuivez la cuisson à feu doux, jusqu'à ce que la viande soit presque cuite. Ensuite, ajoutez les pommes de terre et les courges épluchées et coupées en quartiers. Lorsque les pommes de terre sont pratiquement cuites, ajoutez le piment vert percé à l'aide d'une fourchette.
Rajoutez de l'eau si nécessaire. Le niveau de la sauce ne doit pas diminuer. Goûter pour vérifier et rectifiez l'assaisonnement si nécessaire.

Pendant ce temps, huilez le milieu de la djefna ( sahfa ). Reprenez les boules de pâte, posez chaque boulette au milieu de la djefna huilée, étalez la boulette en feuille très mince, en trempant de temps à autre les doigts dans de l'huile. Prenez un coin de cette feuille avec la main droite et mettez sur le dos de la main gauche, prenez le deuxième coin de la main droite et posez délicatement cette feuille sur le tadjine huilé ou sur une plaque de fer huilée et préalablement chauffés à feu doux. Faites cuire pendant 20 à 30 secondes, sans laisser sécher. Tournez la feuille qui doit rester molle, mais cuite et en faisant attention à ne pas la brûler. Recommencez l'opération pour les autres boulettes, jusqu'à épuisement de la pâte. Au fur et à mesure de la cuisson disposez les feuilles de rougag les unes sur les autres. Dans un plat de service, coupez toutes les feuilles en morceaux. Mettez les morceaux de feuilles ainsi coupées dans un couscoussier et passer à la vapeur au-dessus de la sauce.
Disposez les morceaux de feuilles de rougag dans un grand plat, garnissez de morceaux de viande et de pois chiches, arrosez de la sauce de cuisson et servez.



Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
Veuillez saisir le code ci dessous
*



Recharger l'image

(Les champs * sont obligatores)
Numéro commentaire : 18762
Posté par : RAHMANI Bachir
Profession : Médecin
Ville : Batna
Pays : Algérie
Date : 02/09/2011
Message : Que La chakhchoukha , qu'elle soit d'origine berbere, je n'en sais rien, mais toujours est-il que c'est l'un des plats caractérisant le bled, connue à Travers toute l'Algérie, avec des nuances de préparation suivant la région . Comme le souligne boumediène: bonne continuation.



Numéro commentaire : 8965
Posté par : ilham
Profession : aide soignante
Ville : paris
Pays : France
Date : 05/12/2010
Message : merci pour la recete je vais la prèparer por la hachoura inchalah merci



Numéro commentaire : 3608
Posté par : Boumediene
Profession : Banquier
Ville : Nancy
Date : 11/06/2009
Message : Salam ouahlikoum! Merci pour la rectte mais... LA cherkhchoukha est un plat des Aurès..chaoui plutot de Batna donc..voilà! Le mot vient du berbère chaoui tacherkhcherkh qui signifie émietter. C'était juste pour rectifier...bonne continuation



Numéro commentaire : 2736
Posté par : Yasser
Ville : HassiR'mel
Date : 25/02/2009
Message : Saha pour la recette, ta3djabni bezzaf. Mama gatli ndirha fel mouloud nchallah.



Numéro commentaire : 2617
Posté par : mina
Ville : alger
Date : 07/02/2009
Message : merci p)our ta bonne recette



X

Notre page facebook