Oran - Revue de Presse

14 wilayas attendues au salon de la micro-entreprise


Quatorze wilayas prendront part au salon régional de la micro-entreprise et de l'emploi (SAME 2008) qui se tiendra, à Oran, du 12 au 17 juillet.

Cette manifestation, qui sera animée par les organismes intervenant dans les différents dispositifs d'insertion professionnelle des jeunes, à l'instar de l'Agence nationale de l'emploi (ANEM), de celle de soutien à l'emploi des jeunes (ANSEJ) et la Caisse nationale d'assurance chômage (CNAC), ainsi que des représentants des institutions bancaires publiques concernées (BNA, BEA, BADR, BDL et CPA), vise à mieux faire connaître les procédures et les mécanismes présidant à la création de micro-entreprises destinés à cette frange de la population.

Le salon est une occasion de signer des conventions entre les différents organismes. Selon l'un des organisateurs du salon «de profondes réformes s'articulant autour de quatre axes principaux ont été introduites pour l'amélioration et l'adaptation du dispositif de soutien à l'emploi aux exigences réelles du terrain». Il faut citer dans ce cadre la délocalisation des services d'éligibilité et de financement, l'accompagnement du futur promoteur depuis la germination de l'idée de création de son entreprise jusqu'à sa concrétisation, et même au-delà, la formation et le travail de proximité devant soutenir le jeune entrepreneur constituent les nouveaux axes d'intervention de l'ANSEJ». Le salon qui verra la participation d'une quarantaine d'entreprises, dans différents créneaux créés dans le cadre du dispositif CNAC, sera l'occasion de donner plus d'explications sur le nouveau dispositif de la promotion de l'emploi et la lutte contre le chômage.

Il concernera trois catégories de jeunes, à savoir: les titulaires de diplômes universitaires, les jeunes justifiant d'un niveau secondaire ou titulaires de diplômes des centres de formation professionnelle et enfin ceux sans qualification, ni formation. Il s'agit d'un «contrat d'insertion des diplômés» pour la première catégorie, d'un «contrat d'insertion professionnelle» pour la deuxième et d'un «contrat formation-insertion» pour la troisième catégorie. S'inscrivant dans le cadre de la stratégie globale de lutte contre le chômage et la promotion de l'emploi, ce dispositif s'appuie sur le secteur économique créateur de richesses et d'emplois et sur l'encouragement et le soutien à l'investissement générateur d'emplois. Pour rappel, le taux de chômage dans la wilaya d'Oran est passé de 23,75% de la population active, en 1999, à 11,50% de la population active, en 2007, pour une population totale estimée à 1.577.557 habitants, selon un bilan établi par la direction de l'Emploi de la wilaya d'Oran. Ce taux était de 13,64% en 2006, et a tendance à passer à 7,22% en 2009.

Pour ce qui est des chiffres, 39.488 emplois ont été créés en 2007 (dont 14.572 nouveaux) contre 34.323 en 2006. Le nombre de la population occupée est ainsi passé de 379.434 à 475.935 en 2007. Avec un effectif de 128.869 travailleurs, le secteur du BTPH vient à la tête des branches d'activité qui emploient le plus grand nombre de personnes. Pour ce qui est des dispositifs d'emplois, à titre indicatif plus de 150 micro-entreprises agréées par la Caisse nationale d'assurance chômage (CNAC) ont été créées, à Oran, de 2005 à ce jour. Les statistiques de la CNAC font état de la création, à la faveur de l'entrée en exploitation de ces entités économiques, de plus de 300 postes d'emploi dans divers secteurs d'activité.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)