Constantine

Les partis s'essoufflent

Le rideau tombera dans quelques jours sur la campagne électorale pour les élections locales du 27 novembre, et d'ores et déjà, les formations en lice s'essoufflent et peinent à trouver de nouveaux arguments. Les discours et les meetings se ressemblent au 17e jour, et s'articulent autour du développement local, des nouvelles prérogatives pour les élus de la commune, et l'importance de réussir cette dernière étape du processus électoral et démocratique.El-Moustakbel: «L'implication du citoyen est la solution»
Le président du Front El-Moustakbel, Abdelaziz Belaïd, a précisé depuis Mostaganem que «le véritable changement de la commune exigeait du citoyen d'être impliqué dans la gestion quotidienne des affaires locales, mais aussi d'être un soutien et un appui pour les élus locaux. Il faut revoir le rapport de cette institution avec le citoyen».
FLN: un programme ambitieux et réaliste
À partir d'Adrar, le secrétaire général du Front de Libération nationale, Abou El-Fadl Baâdji, a affirmé que « le programme de son parti était réaliste et ambitieux pour l'édification d'économies locales fortes, à travers la valorisation des secteurs économiques productifs, notamment agricole, industriel, l'exportation et les énergies renouvelables, qui constituent un levier de développement économique durable».
FJD: plus d'initiative pour booster l'économie
De Constantine, le président du conseil consultatif du Front de la justice et du développement, Lakhdar Benkhelaf, est longuement revenu sur l'importance de «l'élargissement des prérogatives des élus locaux afin d'encourager l'esprit d'initiative au sein des Assemblées locales en vue de booster l'économie nationale».
RND: le citoyen au centre du développement local
S'exprimant à partir de Biskra, le secrétaire général du Rassemblement national démocratique, Tayeb Zitouni, a mis en exergue « l'approche de son parti pour l'édification du système économique, qui s'appuie sur l'intégration du citoyen dans le processus de développement à travers la gouvernance locale qui donne la parole aux représentants de la société».
El Bina: «Pas d'obligation fiscale pour les agriculteurs»
Depuis Adrar, le président du Mouvement El-Bina, Abdelkader Bengrina, s'est focalisé sur le volet économique, insistant sur l'emergence d' «une nouvelle économie devant assurer l'autosuffisance et l'exportation, qui est basée, sur la valorisation des énergies renouvelables et l'agriculture». Bengrina déplore que «les agriculteurs du nord et du sud du pays soient soumis à des obligations fiscales en dépit de la contribution grandiose de ce secteur à l'amélioration du produit intérieur brut de l'Algérie. La sécurité alimentaire et énergétique fait partie intégrante de la Sécurité nationale».
Sawt Echaâb: nous révolutionnerons la gestion
«Pour une rupture avec le mode de gestion classique des collectivités locales pour se diriger vers une gestion économique et faire des communes des entités productrices et génératrices de richesses, qui peuvent contribuer au progrès de l'économie locale et nationale», c'est ce qu'a déclaré depuis Khenchela, le président du parti Sawt Echaâb, Lamine Osmani.
FFS: il faut soutenir les compétences
À Constantine, le premier secrétaire national du Front des forces socialistes, Youcef Aouchiche, a estimé qu' «il ne peut y avoir de développement sans que l'on donne à toutes les compétences algériennes l'occasion de construire une économie nationale qui réponde aux besoins des citoyens».
MSP: le consensus local est une nécessité
À partir d'El Bayadh le président du Mouvement de la société pour la paix, Abderrezak Makri, a exhorté, les candidats de toutes les formations politiques qui seront élus aux Assemblées locales, à «mettre la main dans la main pour servir le pays et défendre les intérêts du peuple, et ce, à travers la réalisation d'un consensus local dans le cadre de la démocratie participative».
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)