Algérie

Terrorisme en France

Terrorisme en France
Un Conseil de défense s'est tenu hier afin de «traduire dans les prochaines lois de finances les décisions sur les effectifs de la Défense prises après les attentats de novembre 2015 et annoncées devant le Congrès», explique l'Elysée. Au terme d'un Conseil de défense et de sécurité nationale, le chef de l'Etat a décidé mercredi 6 avril d'annuler 10 000 suppressions de poste dans l'armée, tout en créant 800 postes supplémentaires sur trois ans afin de répondre plus efficacement à la menace terroriste qui pèse aujourd'hui sur la France.«Au cours de ce conseil, le président de la République a décidé de renforcer de 10 000 postes au total au cours des années 2017 à 2019 les effectifs du ministère de la Défense prévus dans la loi de programmation militaire, actualisée en juillet 2015», annonce le communiqué publié par l'Elysée. Cette décision prise «au bénéfice des unités opérationnelles et de la cyberdéfense», se traduira «par un accroissement net des effectifs de la Défense de près de 800 postes au cours des trois prochaines années», de 2017 à 2019. La présidence ajoute que ce Conseil de défense avait pour but de «traduire dans les prochaines lois de finances les décisions sur les effectifs de la Défense (...) prises après les attentats de novembre 2015 et annoncées devant le Congrès» à Versailles. «Le président de la République a décidé d'accroître en conséquence les ressources prévues pour le ministère de la Défense dans la loi de programmation militaire, afin notamment de financer les coûts de fonctionnement et d'équipement associés à ces effectifs supplémentaires», ajoute l'Elysée.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)