Algérie

Sidi Bel Abbès


La grogne des chauffeurs de taxi De nouveau, les chauffeurs de taxis de la ville de Sidi Bel Abbès, environ deux cent, ont exprimé, avant-hier, leur colère face à la situation déplorable dans laquelle se débat, depuis plusieurs mois, leur corporation et le manque de concertation entre leurs représentants « légitimes » et les instances chargées de gérer le secteur du transport. En effet, un attroupement a été observé devant le siége de l?UGCCA par plusieurs centaines de taxieurs à bout de nerfs, alors que le boulevard Amirouche et les nombreuses ruelles y attenantes ont été fermées à la circulation « pour tirer la sonnette d?alarme et attirer l?attention des pouvoirs publics sur le problème du transport en milieu urbain. » Parmi les raisons à l?origine du mécontentement des taxieurs, le président de l?UGCCA mettra en exergue « la dégradation continue de leurs conditions de travail et le blocage entretenu par les pouvoirs publics au niveau de la commission de transport présidée par la représentante du wali, en l?occurrence la directrice du transport. » Et d?enchaîner : « Il y a un manque de concertation et de dialogue au sein de cette commission dont la présidente ne veut en aucun cas reconnaître les syndicats représentatifs, ce qui crée un réel malaise. » Sur un autre registre, notre interlocuteur évoque le problème que pose le taximètre dont l?utilisation est largement appréhendée aussi bien par les chauffeurs de taxis que par les clients. L?impossible consensus « Quand on passe le contrôle technique, on nous exige le taximètre mais, sur le terrain, c?est autre chose. Du point de vue administrative il est obligatoire, dans la pratique on travaille toujours au forfait », dira-t-il. Selon lui, l?utilisation du taximètre va certainement pénaliser les clients car le prix d?une course risque de doubler, voire tripler sur certains trajets. « Nous n?utilisons pas les compteurs car les tarifs ne sont pas avantageux, ni pour nous ni pour les clients », nous ont affirmé des chauffeurs de taxis. A ce sujet, l?on estime qu?il est préférable de soumettre cette question à débat en invitant toutes les parties concernées à trouver une solution « consensuelle. » Par ailleurs, les représentants des taxieurs se disent étonnés par la récente décision de l?APC de Sidi Bel Abbès qui instaure un système de circulation à sens unique le long du boulevard de la Macta, ce qui n?a pas manqué, soulignent-ils, de perturber le trafic routier au niveau de cette grande avenue. Toujours est-il que les taxieurs de Sidi Bel Abbès se disent prêts à aller jusqu?au bout pour la satisfaction de leurs revendications, tout en brandissant la menace d?organiser une grève générale dans les jours à venir et des sit-in devant le siège de la wilaya.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)