Algérie

Selon M. Karim Djoudi : " Il faut une grande flexibilité des dépenses pour créer la croissance "

Un communiqué du ministère des Finances, indique que le premier argentier du pays, M.Karim Djoudi, a souligné à Tokyo, lors de sa participation aux Assemblées annuelles de la Banque Mondiale et du Fonds Monétaire International, la nécessité d'une "grande flexibilité" en matière de dépenses budgétaires afin de créer de la croissance. Dans son intervention, lors de la réunion du G24 sur les questions monétaires et le développement, M. Djoudi a mis en avant "la nécessité d'une grande flexibilité en matière de dépenses budgétaires pour créer de la croissance", tout en appelant "à contenir les difficultés sociales sur la stabilité des prêts". Il a par ailleurs soulevé les problèmes de "la transparence des Banques et des Etats sur leurs situations financières comme support à un retour à la confiance qui gène la circulation des flux et la morosité économique qui s'auto-entretienne". En marge de ces assemblées annuelles, le ministre a pris aussi part aux travaux de la réunion de Mme Christine Lagarde, directrice générale du FMI, avec les ministres des Finances et gouverneurs de Banques centrales de la région Moyen-Orient-Asie centrale (MOAC). Cette réunion a permis à la première responsable de cette institution de faire état "des actions déjà engagées au niveau de la région et prendre connaissance des points de vue des ministres et des gouverneurs des Banques centrales sur l'action du FMI pour répondre aux besoins de la région". La rencontre du ministre avec Mme Inger Anderson, Vice-Présidente pour la région Moyen-Orient et Afrique du Nord ( MENA) à la BM, a permis "de passer en revue les développements récents de la situation économique et sociale en Algérie". Sur le plan de la coopération, la Vice-Présidente a exprimé la satisfaction de son institution concernant la mise en oeuvre du Cadre de Partenariat Stratégique (CPS) au titre des accords conclus avec certains secteurs, souhaitant voir l'Assistance technique remboursable (ATR) s'élargir à d'autres secteurs. Il a été également convenu d'une revue à mi-parcours du CPS pour permettre son réajustement et son adaptation aux nouveaux besoins, ajoute la même source. Mme Anderson s'est félicitée, par ailleurs, des efforts déployés par l'Algérie pour son développement socio-économique, estimant que "les réalisations tant sur le plan économique que social sont appréciables et que les efforts dans ce sens devraient se poursuivre". "L'Algérie a pu maintenir sa stabilité économique et financière grâce à des politiques économiques prudentes dans un contexte marqué par les incertitudes" a-t-elle poursuivi. Lors de son séjour à Tokyo, le ministre des Finances a également rencontré le Président de la Banque Africaine Import Export avec lequel ils a discuté des activités de l'institution et de son rôle dans le renforcement de l'intégration régionale dans le continent africain. M. Djoudi s'est aussi entretenu avec le directeur du Département du MOAC et le responsable du Département dépense publique sur le renforcement de la coopération avec le FMI dans le secteur financier notamment dans le domaine de la modernisation de l'administration fiscale et des finances publiques.
Cette rencontre a permis également de procéder à un échange de vue sur la situation économique au niveau mondial en général et en Algérie en particulier. Concernant l'Algérie, "les résultats enregistrés sur le plan économique et financier sont considérés encourageants par le FMI". La question de la croissance créatrice d'emplois notamment pour les jeunes diplômés reste, toutefois, "un défi majeur que l'Algérie doit relever". Par ailleurs, M. Djoudi a assisté à la réunion du Comité financier et monétaire au cours duquel il a été abordé les questions liées aux marchés émergents et les pays à revenu intermédiaire ainsi que le rétablissement de l'économie mondiale. Il a également, assisté à la réunion du Comité de Développement qui s'est focalisé sur la question de la création d'emplois comme facteur de développement. La rencontre de M. Djoudi avec M. Kanayo F.Nwanze, président du FIDA a porté sur les actions engagées en faveur de ses pays membres en matière de sécurité alimentaire et les modalités de renforcement de la coopération entre l'Algérie et ce Fonds. Le ministre des Finances a, à cette occasion, rappelé que "l'Algérie avait toujours appuyé et continuera à apporter son soutien au FIDA dans ses actions de lutte contre la pauvreté". Il a aussi participé à la réunion des Gouverneurs africains avec le Président de la BM, M. Jim Yong Kim, au cours de laquelle ont été examinés les moyens d'appui de la Banque au continent. M. Djoudi s'est également entretenu avec les responsables du Groupe de la Banque populaire sur les préoccupations qui touchent le Monde arabe dans un contexte marqué par les changements socioéconomiques. Le ministre des Finances a enfin examiné avec des responsables de Banques étrangères dont la BPCE du groupe bancaire français et la Banque Islamique de développement le renforcement de la coopération bilatérale ainsi que les perspectives de collaboration et d'investissement en Algérie.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)