Algérie

Rencontre d'affaires entre opérateurs économiques autrichiens et algériens, hier à Alger: "Les entreprises autrichiennes s'inscrivent dans la durée en Algérie "

Les hommes d'affaires et investisseurs autrichiens sont disposés à investir à long terme en Algérie et nouer des relations de partenariats locaux avec des opérateurs économiques dans différents secteurs et notamment industriels, selon Ulrike Straka, conseiller commercial auprès de l'ambassade d'Autriche à Alger, qui a organisé, hier une conférence de presse à l'hôtel Sheraton dans le cadre d'un séjour d'une mission économique autrichienne en Algérie de quatre jours (du 12 au 15 octobre). C'est ainsi qu'elle a souligné, en présence de 5 chefs d'entreprises autrichiens et de M Lies Kerrar, membre exécutif du forum des chefs d'entreprises (FCE), la présence des hommes d'affaires autrichiens en terme de durée et de transfert de savoir-faire au profit de leurs homologues autrichiens. 20 entreprises autrichiennes opérent dans divers domaines, et notamment dans les équipements pour le secteur de l'énergie, l'irrigation, l'industrie laitière, l'ingénierie et la construction mécanique, le recyclage du plastique, les panneaux MDF, la détection d'incendie et les technologies de communication pour le secteur ferroviaire, les usines de câbles, les produits chimiques et les pompes hydrauliques, Le directeur général de Advantage Austria, Walter Koren (département de l'économie extérieure de la Chambre d'économie fédérale d'Autriche, se rendra en Algérie, afin de souligner, dit-elle, l'intérêt que porte l'économie autrichienne envers l'Algérie et d'évaluer les possibilités de coopération entre les deux pays. " Nous avons lancé une nouvelle stratégie de marketing qui illumine les qualités parfois inconnues des entreprises autrichiennes en termes de technologie de pointe, des solutions proches du client et qui montre au monde que nous offrons plus que des montagnes, de la musique et des tartes au chocolat " a-t-elle ajouté sur un ton ironique. M Kerrar a souligné, quant à lui, les atouts économiques et financiers de l'Algérie qui a réalisé, dit-il, une croissance économique de plus de 2,5 % ces dernières années. " Les perspectives algériennes sont essentiellement le développement de la production nationale et des investissements dans divers secteurs industriels " a-t-il indiqué, mettant en évidence la croissance rapide de certains secteurs comme celui de l'agroalimentaire, du verre plat et des pâtes. Et c'est ainsi qu'il a mis l'accent sur les préoccupations algériennes. " Les opérateurs économiques doivent avoir une vision d'investissements pour faire des affaires en Algérie et nouer des relations de partenariats locaux " a-t-il ajouté. Certains chefs d'entreprises autrichiens comme M Olivier Prato (LMF) qui active dans le domaine des compresseurs de gaz à pistons et M Olivier Andrré (BAUER) qui développe les systèmes d'irrigation et de traitement innovant du lister et de transport (citernes à lister) ont souligné, suite à une question de la presse nationale, leur volonté de s'inscrire dans la durée en Algérie en termes d'investissements et de partenariats. " Il ne s'agit pas pour nous de faire des affaires et de partir. Mais nous voulons rester en Algérie dans le cadre des relations de partenariats avec nos homologues algériens " dira M Prato. La mise en relation d'affaires entre opérateurs économiques autrichiens et algériens organisée durant la matinée s'est poursuivie dans l'après-midi.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)