Algérie - Généalogie et Familles connues

Qui es-tu ? J’ai été dit. De la destruction de la filiation dans l’Etat civil d’Algérie ou éléments d’un onomacide sémantique


Qui es-tu ? J’ai été dit. De la destruction de la filiation dans l’Etat civil d’Algérie ou éléments d’un onomacide sémantique
Who are you ? I have been so called
Quién eres tú ? He sido dicho
De la destrucción de la filiación en el estado civil de Argelia o elementos de un onomacidio semántico
من أنت ؟ لقبت ! عن تفكيك النسب العائلي في الحالة المدنية بالجزائر : أو عناصر التعتيم الدلالي لأسماء العلم

Nous voudrions montrer dans cet article que l’Etat civil d’Algérie et non algérien (il n’existe pas encore), n’assure pas la continuité de la transmission identitaire, en dépit d’une filiation plusieurs fois millénaire. Il est même la représentation mentale de la non-filiation, de la non-généalogie, caractérisée par l’intrusion violente de deux paradigmes de refondation de la personnalité algérienne par l’administration et l’armée coloniales françaises : le Senatus Consulte et la loi sur Etat Civil (1882). Comment est construit historiquement le système onomastique patronymique algérien ? Quelles stratégies porteuses ont déterminé, dans le passé, les représentations suivies et qu’en est-il aujourd’hui ?
Jamais dans l’histoire du colonialisme et de ses rapports à la donne linguistique, une opération de dislocation identitaire,de déstructuration/ restructuration onomastique, n’a travaillé à un double niveau de la conscience : sémantique et formelle, tel qu’il est cristallisé dans l’Etat civil d’Algérie.


Télécharger le fichier
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)