Algérie

Que de regrets pour les Vertes !

Que de regrets pour les Vertes !
Dominant la majeure partie du match aller du second et dernier tour des éliminatoires de la CAN 2016 (dames) de football, l'équipe nationale ne pourra s'en prendre qu'à elle-même, après le semi-échec concédé vendredi dernier au stade Omar-Hamadi (2-2) face à son homologue kényane. Pourtant, les coéquipières de la gardienne Fedoul avaient largement les moyens pour éviter un résultat aussi décevant. Les occasions lamentablement ratées et les erreurs de marquage auraient coûter une défaite aux Vertes, s'il n'y avait pas le coup de tête de Bouhenni. Outré par le score et l'évolution inattendue de la rencontre, le sélectionneur national, Azzedine Chih, était dans tous ses états à la fin du match.« Je ne trouve pas les mots pour justifier un tel résultat. Nous méritions largement mieux que ce 2-2. L'adversaire a profité de nos erreurs défensives et des espaces laissés par notre équipe. Notre attaque aurait pu facilement inscrire plus de deux buts si nos attaquantes avaient fait preuve de sang-froid devant le but. Maintenant, nous devons réviser notre copie en prévision du match retour qui sera très difficile », a-t-il indiqué. Les multiples ratages ont, selon Chih, influé sur la concentration de ses troupes et ont, en revanche, donné plus de confiance aux Kényanes. « Quand on rate, on encaisse. C'est la loi du football. Le fait d'encaisser le but de l'égalisation et le second juste après, a scié les jambes de la plupart de mes joueuses. Heureusement que nous avons pu remettre les pendules à l'heure avant la fin des débats. Nous allons reprendre le travail en prévision de la seconde manche. Je vais revoir plusieurs points dans les trois compartimentes. C'est difficile de nous contenter d'un score de parité, alors que nous avions tous les atouts pour enregistrer une écrasante victoire », explique-t-il. Refaire le coup de l'Ethiopie est à la portée des coéquipières de Sadou, selon Chih. « En Ethiopie, nous avons joué dans des conditions climatiques très difficiles, dont la chaleur et l'altitude. Il faudra juste aller faire le jeu et chercher la qualification à Nairobi. Je redoute juste l'arbitrage qui avantage en général l'équipe qui reçoit. Je vais préparer mes joueuses plus sur le plan psychologique, car je les ai vues affectées à la fin de cette première manche », dira-t-il en substance. A signaler que la seconde manche aura lieu le 22 du mois en cours à Nairobi.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)