Algérie

Prix du gaz


L?Algérie campe sur sa position L?Algérie ne compte pas céder sur la question du différentiel dans le prix du gaz entre le marché interne et le marché externe. Le coordonnateur de l?équipe de négociations pour l?accession de l?Algérie à l?OMC, Cherif Zaâf, indiquera d?emblée qu?à travers les questions systémiques des règles de l?OMC, rien ne nous impose d?accepter ce que nous demande les membres. Il a relevé que les négociateurs algériens ont misé sur la transparence en donnant des explications détaillées sur comment sont structurés les tarifs sur le plan interne pour les différents utilisateurs (ménages, PME, artisans, commerçants, industries). « Nous avons donné la preuve mathématiquement que le prix sur le marché intérieur couvre largement les éléments sur les coûts de production. On a donné suffisamment de preuves et de chiffres à tous les membres du groupe de travail. Donc il n?y a pas d?ambiguïté », a-t-il assuré. L?Algérie, qui s?appuie sur des analyses comparatives, a mis également en avant le fait qu?il n?existe pas un prix de référence du gaz pour expliquer sa position. Cette question n?est toutefois pas encore totalement tranchée. « Il y a des questions comme ça qui sont difficiles et pour lesquelles il y aura à la fin du parcours une proposition que nous dégagerons en relation avec les autorités gouvernementales et que nous présenterons au Parlement pour une décision politique », dira à ce propos M. Zaâf, qui soulignera que les dispositions de la loi sur les hydrocarbures ont aussi été citées comme arguments dans la réponse concernant le prix du gaz.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)