Algérie

Près de 30 opérateurs poursuivis en justice

Coup dur pour la mafia du ciment Une trentaine de commerçants entre vendeurs, revendeurs et conditionneurs basés dans les localités de Chteïbo, Aïn Beïda, Sidi Chami, Es-Sénia, Bir El-Djir, Canastel et même au centre ville d’Oran ont fait récemment l’objet de poursuites judiciaires pour défaut de facturation dont le montant s’élève à plus d’un milliard de centimes. Cette opération, qui entre dans le cadre des actions de contrôle et ciblant un certain nombre de produits stratégiques comme le ciment et rond à béton, a dernièrement fait l’objet d’une enquête approfondie par les services de la direction du commerce d’Oran, comme le révèle M. Amri, chef de service de la concurrence et des prix qui assure le suivi régulier de la loyauté et la transparence des pratiques commerciales des opérateurs activant dans le secteur des matériaux de construction, et ce, dit-il, en étroite collaboration avec d’autres structures de la direction régionale du commerce pour l’exploitation des listes des opérateurs approvisionnés au niveau des unités de la région. Dans ce contexte, des dossiers de poursuites judiciaires ont été dressés à l’encontre d’une trentaine de commerçants pour des défauts de facturation. Au cours de cette opération, il a été procédé à des enlèvements de sacs de ciment qui présentaient une minoration de poids variant entre 38 et 45 kg au lieu de 50 kg tels que mentionnés sur les emballages suspects. Ces derniers ont fait l’objet, est-il utile de le préciser, de saisies temporaires, et ce, ajoute la même source, jusqu’à identification des opérateurs mis en cause. A ce propos, il importe de souligner qu’il s’agit d’emballages de conditionnement sur lequel on peut lire la raison sociale de la société mais qui ne font nullement mention des normes d’étiquetage ou encore de poids. Les investigations sont, nous informe-t-on de même source, toujours en cours pour débusquer d’éventuels dépôts de stockage des matériaux de construction.   Safi Z.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)