Algérie

Port d’Oran

Saisie de 3500 cartouches, des armes à feu et des jumelles de guerre Poursuivant leur lutte implacable contre la contrebande et les autres activités prohibées, les douaniers, en service au port d’Oran, viennent de réussir un joli coup de filet. En effet, leur expérience et leur vigi-lance leur ont permis de mettre la main sur d’importantes quantités de munitions et d’armes ainsi que des équipements prohibés. Selon des sources responsables, c’est au cours de la première semaine du mois en cours que ces importantes saisies ont été effectuées. On fait remarquer que cette affaire coïncide avec l’arrivée massive de nos compatriotes émigrés en Espagne, d’Alicante plus précisément, et de France via le port de Marseille. Nos interlocuteurs assurent qu’à cette occasion, 35 boîtes de munitions de calibre 12 mm, soit 3500 cartouches, ont été découvertes et saisies. En plus de ces quantités, 3 fusils de chasse, 2 kilogrammes de poudre noire -baroud-, et 6 paires de jumelles de guerre ont aussi été saisis. Ces armes à feu, munitions et équipements de guerre, ont été découvertes chez des émigrés venus pour les vacances au pays natal. Au cours des fouilles routinières des véhicules, en provenance de France et d’Espagne, les douaniers ont mis la main sur ces produits prohibés. Tout naturellement, les produits ont été saisis et une enquête ouverte. Nos sources assurent que les personnes ayant ramené dans leurs véhicules ces armes, munitions et équipements, ne les ont pas déclarés à la douane comme l’exigent la législation et les lois de la République. On signale que d’autres saisies ont été opérées et concernent des pièces de rechange usagées, des effets vestimentaires et des boissons alcoolisées, tous destinés à être commercialisés. A ce sujet, on rappelle qu’il est de notoriété publique que certains émigrés ramènent, dans leurs bagages, d’impressionnantes quantités dont le volume dépasse de loin celui autorisé. Ces produits sont, tout naturellement, saisis et ceux qui les ramènent condamnés à verser des amendes. Ceci étant, nos sources font état que, comparativement à l’année dernière, il a été enregistré une régression sensible de ces entorses à la réglementation. Ceci, dit-on, grâce aux mesures coercitives mises en application pour lutter contre ce phénomène et à la vigilance des douaniers. Bekeddar M. & N.M.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)