Algérie

Ouyahia à propos de la révision constitutionnelle

«L’initiateur du projet n’a pas changé d’avis» Le gouvernement Ouyahia restera mobilisé durant la période des congés. C’est le chef du gouvernement Ahmed Ouyahia, lui-même, qui l’a déclaré hier en marge de la séance de clôture de la session de printemps du parlement au sénat. «Nous sommes dans une période où il est question de faire en sorte que l’appareil de l’Etat, à savoir le gouvernement et les administrations, se mette davantage au travail». Interrogé sur l’existence de quelques blocages ou obstacles au bon fonctionnement des projets du gouvernement, Ouyahia citera l’exemple de la réalisation de l’autoroute Est-Ouest en indiquant que «les projets n’avancent pas très vite parce que, de temps en temps, vous avez un endroit où les terrains ne sont pas libérés. Dans le même temps, nous notons que la commission des marchés a des centaines de cas qu’elle n’a pas encore examinés, et qu’elle doit examiner». Et d’expliquer que ce sont «des situations que les simples citoyens et les médias ne voient pas, mais qui constituent une préoccupation du gouvernement». Le chef du gouvernement a également affirmé que «les ministres au sein du gouvernement s’acquittent de leurs missions et veillent à continuer les efforts de l’Etat dans la mise en œuvre du programme du président». «On a une bonne équipe sportive», note-t-il parlant des ministres de son gouvernement. Tout en relevant qu’il n’est à la tête de l’appareil exécutif que depuis 21 jours. Il a encore indiqué qu’il est beaucoup plus dans une phase où il doit «travailler» que «parler». A propos d’une question sur la révision de la Constitution et après beaucoup d’insistance des journalistes qui voulaient savoir si le projet tenait toujours la route, Ouyahia lancera qu’elle «aura lieu parce que je n’ai pas entendu l’initiateur du projet (le président de la République, ndlr) de révision de la constitution dire le contraire». Par ailleurs, le ministre de l’Energie et des Mines, M. Chakib Khelil, dira qu’il nous reste encore 37 ans d’années de réserves pétrolières contredisant ainsi les dires d’experts internationaux à ce sujet. Tout comme il a annoncé l’élaboration d’un projet de loi avant la fin de l’année sur l’énergie atomique. S. Illoul
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)