Algérie

Oued Tlélat


5 mois d’attente pour un carnet de chèques, en vain Les clients d’Algérie poste ne cessent d’exprimer régulièrement leur colère à propos de plusieurs carences ainsi que de la baisse de la qualité des prestations: ordinateurs en panne, liquidités insuffisantes, personnel non qualifié recruté dans le cadre de l’emploi de jeunes (2.000 dinars/le mois)... La liste des insuffisances est longue mais le point le plus surprenant et le plus gênant est celui de la délivrance du chéquier (carnet de chèque CCP). Selon les déclarations faites à la presse, Mme la directrice générale affirme que le problème relatif au chéquier est dû au comportement du client, changement d’adresse non déclaré, refus du client de retirer son chéquier. La DG affirme qu’Algérie poste produit 20.000 carnets/jour. Elle n’a cependant à aucun moment soulevé l’incapacité de l’entreprise à satisfaire la demande de ses clients. Les exemples sont nombreux et à Oued Tlélat, une étudiante attend son chéquier depuis le mois d’août 2006, soit depuis plus de cinq mois, juste pour avoir un carnet de chèques. D’ailleurs sa bourse risque d’être compromise faute d’un compte CCP. Cet exemple n’est pas isolé et des cas similaires ont été recensés à travers la wilaya d’Oran. Du coup, on s’interroge sur l’avenir de cette grande entreprise et sur ses éventuelles capacités à faire face à une véritable concurrence. C’est une question de temps, et le satisfecit des responsables ne doit pas occulter les vrais problèmes. Le client n’est pas satisfait, et c’est une réalité. La qualité du service doit être revue et corrigée, déclare un client insatisfait, rencontré jeudi passé, à la poste. Ce jour là, un problème de liquidité a obligé plusieurs clients à retourner chez eux, bredouilles, sans un sou alors que le jour de l’Aïd approchait avec son lot d’achats à effectuer. Heureusement, la situation a été débloquée le jour suivant.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)