Algérie

Nouvelles de Kabylie


Azazga : Le logement du P/APC « squatté » La nouvelle équipe qui va présider l?assemblée populaire d?Azazga devra s?atteler en priorité à récupérer le patrimoine communal. Un logement en duplex, ayant coûté à la commune plus de 300 millions de centimes en 1997, est occupé depuis plusieurs années par un fonctionnaire de l?APC. Le logement était destiné au P/APC, selon la délibération votée par l?assemblée à cette période. L?on ignore si l?occupation du logement par le fonctionnaire a fait l?objet d?une autre délibération, mais les élus sortants s?accordent à dire qu?il s?agit d?un acte préjudiciable à la commune, intervenu lors d?une précédente assemblée où ses membres étaient « mal élus ». Le prix du logement était un sacrifice pour la commune, mais ce bien immobilier aurait pu être rentabilisé par le biais d?une location au prix du marché, vu qu?aucun P/APC ne l?a occupé. Les revenus du loyer auraient pu, par exemple, servir à acheter des lampes pour l?éclairage public. Éclairage défaillant à Lekhmis Il est reconnu que l?éclairage public est beaucoup plus efficace que les patrouilles de police dans la lutte contre la délinquance nocturne. Mais cela n?empêche pas les collectivités locales de négliger ce secteur qui demande pourtant peu de moyens. Une commune aussi riche qu?Azazga n?arrive pas à assurer un éclairage performant à ses administrés. Nous avons interpellé les services techniques de l?APC à propos d?une ligne récemment mise en service, du côté du Cheurfa, mais où les lampes s?éteignent beaucoup plus qu?elles ne s?allument. Les villageois étaient habitués à être plongés dans le noir comme pendant la période coloniale, mais que l?Algérie indépendante leur inflige un matériel d?éclairage dépassé, frisant l?arnaque, cela devient presque une provocation. Les services techniques répliquent à la doléance par un langage peu compréhensible, mêlant l?APC, le comité du village et l?entrepreneur. Un membre du comité du village nous dira : « Nous ne sommes pas des électriciens. L?APC doit confier le marché à une entreprise qui est tenue d?intervenir dans la journée même où elle est saisie. »
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)