Algérie

Multiplication des actes de violence à Blida : L'insécurité gagne du terrain

Certains endroits se sont transformés en véritables repaires de brigands et le sentiment d'insécurité envahit de plus en plus les esprits. La multiplication de scènes de violence inouïes, en plein public et en plein jour, inquiète de plus en plus les habitants de la ville des Roses et ses environs. Ce qui s'est passé à Bab Dzaïr (centre-ville de Blida) ces derniers jours en est un exemple parmi tant d'autres qui reflètent pour ainsi dire la loi de la jungle, imposée par des groupes de malfaiteurs qui peuvent sévir à tout moment. En effet, il était midi quand un malfrat, muni d'un morceau de verre tranchant et pris d'une folie hystérique, a provoqué un grand mouvement de panique. Des témoins affirment que cet individu a foncé droit dans la foule, frappant dans tous les sens ceux qu'il trouvait sur son chemin, tout en égrenant des mots obscènes. D'autres témoins disent, sans oser solliciter qui de droit de peur de représailles, qu'un groupe de malfaiteurs a en même temps rançonné plusieurs bus qui étaient stationnés dans le même endroit.« Soutirer de l'argent sous la menace verbale ou d'armes blanches est devenu presque un acte coutumier et les victimes sont les propriétaires de locaux de commerce ou de véhicules de transport public, entre autres », nous dira un citoyen habitant un quartier populaire. « Quelles garanties ont ces malfaiteurs qui paradent en toute fierté avec un serre-joint affûté en épée de guerre ' Est-ce un sentiment de parfaite impunité qui motive ces dés'uvrés qui font maintenant la pluie et le beau temps ' », s'est exclamé un enseignant universitaire qui était témoin de l'incident de Bab Dzaïr. Une semaine auparavant, des agents de l'ordre n'ont pu contenir la colère de deux frères bien connus pour leurs actes de violence et leurs accointances avec des milieux suspects.Ces agents ont été alertés suite à l'agression de certains habitants de la cité 720 Logements, dont des jeunes filles et un directeur d'un établissement scolaire. Toutefois, même eux, ils n'ont pas échappé aux actes de violence des deux frères en question. Ils ont été leur cible en recevant toutes sortes de projectiles. D'autres scènes de violence sont par ailleurs signalées, telles que des « batailles rangées » et des règlements de compte entre « gangs ». Avec cette prolifération inquiétante des actes de violence et de banditisme, certains endroits se sont transformés en véritables repaires de brigands et le sentiment d'insécurité envahit de plus en plus les esprits.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)