Algérie

Mostaganem

les ports à l?épreuve de la sécurité L?une des implications internationales ayant fait suite aux attentats du 11 septembre 2001 est incontestablement la sécurisation des voies maritimes. C?est ainsi que les Etats-Unis inciteront l?Organisation maritime internationale (OMI) à adopter un amendement au chapitre IX de la convention Solas en charge de la protection et de la sauvegarde de la vie humaine en mer. L?Algérie avait dès le mois d?avril dernier fait appel à deux équipes d?experts américains afin d?élaborer un programme d?application des nouvelles normes de sécurité en mer qui sont entrées en application dès le 1er juillet. Cette expertise, qui a aussi concerné les navires marchands, permettra la délivrance d?un certificat de conformité en rapport avec les exigences de l?International Shipp Port Security (ISPS) et qui s?impose désormais à l?ensemble de la navigation maritime internationale. Sécuritaires man?uvres Ces normes seront dorénavant exigibles à l?ensemble des ports et des navires algériens ou ceux naviguant dans les eaux territoriales. A défaut, c?est à un véritable embargo que sera soumis le port ou le navire qui ne répond pas à cette réglementation draconienne. C?est dans le souci de mieux préparer l?ensemble des intervenants - services de sécurité, Protection civile, Douanes, personnels des entreprises portuaires et des services des garde-côtes ainsi que le personnel navigant - que des man?uvres de simulation d?un attentat terroriste sur un navire ont été testées au niveau du plan d?eau du port de Mostaganem. L?opération, qui consistait à désamorcer une bombe, a commencé à 9h07 précisément par le déclenchement du système d?alarme. C?est un bateau battant pavillon algérien, le Tablat - par ailleurs immobilisé au niveau du port depuis plus de 6 mois - qui servira de théâtre à cette opération. La simulation d?une attaque terroriste consistait à créer une diversion en provoquant un incendie sur le quai afin de permettre à trois terroristes de monter à bord et d?y poser deux bombes. Opération montre en main Cette man?uvre de simulation a mis en exergue quelques problèmes notamment dans le timing des interventions des différents corps impliqués. Le dispositif d?isolement de la zone n?a pas été efficient, comme le fera remarquer un responsable. Aguerri à la lutte antiterroriste, le groupe d?intervention de la sûreté nationale a vite fait de maîtriser la situation. Nonobstant un éclairage défectueux au niveau des cales du Tablat, l?opération de découverte et de neutralisation des deux bombes s?est parfaitement déroulée. Dans la mesure où cette nouvelle codification sécuritaire est entrée en application dans l?ensemble des structures portuaires nationales. A l?exception d?Oran, le port de Mostaganem est en possession de la fameuse qualification depuis le 6 juin dernier, la coordination entre les différents services reste imparfaite. La nécessité de renouveler à l?improviste ce genre d?exercices a été soulignée par l?ensemble des participants. Pendant que des unités des garde-côtes paradaient au niveau du bassin, un hélicoptère militaire a survolé le théâtre des opérations.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)