Algérie

Les Verts ont eu vraiment chaud avant de se relancer

Les Verts ont eu vraiment chaud avant de se relancer
Dans une soirée quelque peu fraîche, les nombreux supporters des Verts ont eu réellement chaud à un certain moment de la partie face à une équipe béninoise qui n'acceptait pas la mort à la manière du taureau dans une arène.
Stade Mustapha-Tchaker de Blida, affluence nombreuse, pelouse en bon état, arbitrage de Seechurn Rajindraparsad des Iles Maurice. Avertissements : Belkalem (Algérie) 82', Salomon (13'), Gested (33'), Koukou (56'), Boko (72'). Expulsion de Farnolle (84'). Buts : Feghouli 8', Taider 59', Slimani 90'+2' (Algérie). Gested 26' (Bénin) Composition des équipes : Algérie : M'Bolhi, Mostepha, Ghoulem, Belkalem, Medjani, Taider, Brahimi (Koudri), Feghouli, Guedioura, Djebbour (Slimlani), Soudani (Djabou) Entraîneur : Halilhodzic Bénin : Farnolle (Menessou), Adéoti, Salomon, Imorou, Ogounbiyi, Boco (Bemenou), Koukou, Babatounde, Gestede, Maiga (Omotoyossi) Entraîneur : Amoros Tout au long des 90 minutes de jeu, les capés de Manuel Amoros ont tenté de bloquer psychologiquement les Verts mais ces derniers ne l'entendaient pas de cette oreille. D'ailleurs, les coéquipiers de Feghouli voulaient d'abord effacer l'affront de la dernière CAN et montrer par la même qu'ils sont en mesure de rivaliser avec n'importe qu'elle équipe. Pour de nombreux supporters présents au stade Tchaker, il n'y a plus de petites ou de grandes équipes, le sport a évolué, donc à nous de montrer ce que nous savons faire. Eh bien, loin de nous l'idée de stigmatiser tel ou tel autre joueur, néanmoins, il faut reconnaître que la rentrée du trio Taider, Brahimi et Ghoulem a apporté un plus à l'équipe pour le reste des joueurs, ils semblaient retrouver une certaine facilité dans le jeu. Dés l'entame de la rencontre, les Verts ont bousculé leurs adversaires par des contres et des contrôles de balles initiées avec beaucoup de maîtrise par les nouveaux capés Ghoulem et Brahimi, mais le gardien béninois a constitué un obstacle difficile à franchir en ce début de match. Cependant le déclic est intervenu à la 8' avec ce but que Foughali a réussi en reprenant un centre de Ghoulem qui avait longé une partie de son côté gauche. Tous les supporters se levèrent pour saluer l'auteur qui n'arrêtait pas d'embrasser son maillot. Dès cet instant, les Béninois commirent plusieurs fautes, ce qui n'a pas empêché de les sanctionner par des cartons jaunes pour le jeu dur. Les joueurs de Halilhodzic voulaient tuer le match avec un second but surtout qu'ils avaient eu plusieurs occasions au bout de leur chaussures. Cependant, un malheureux tacle à 25 m des buts de M'Bolhi, permit à Gestede d'égaliser à travers d'un tir anodin qui surprit le gardien de la sélection algérienne. Cette égalisation inespérée, donna des ailes aux visiteurs et l'Equipe nationale baissa subitement les bras. Ce n'était plus l'équipe qui avait entamé le match, tant que plusieurs erreurs étaient commises par certains joueurs. Fort heureusement, la maîtrise du jeu demeurait au sein de certains qui continuaient à faire obstacle aux attaques béninoises tout au long du quart d'heure qui restait de cette première mi-temps. Au retour des vestiaires, les Medjani et consorts prirent conscience du danger qui les guettait. Ainsi après avoir éviter le pire sur une action organisée par l'attaque béninoise tout au début de la seconde manche, les élèves de Vahid se reprirent et sur une action organisée par le duo Djebbour, Soudani, Taider qui suivait de près ses aînés ne tarda pas à renverser la vapeur en inscrivant le second but, à la satisfaction des nombreux supporters. Ce nouveau but venait faire découvrir un nouveau groupe en mesure de réaliser des prouesses et donner du bonheur. D'ailleurs, les changements apportés en seconde mi-temps furent marqués par de nombreuses tentatives que les Algériens se sont créées. C'est le cas de cette action de Feghouli à la 84' qui oblige le gardien à dévier le ballon du bout des doigts mais en dehors de sa zone, ce qui n'empêcha pas le referee de lui infliger la sanction suprême. Et alors qu'il ne restait que quelques minutes à jouer, Slimani qui bénéficiait d'une passe de Guedioura, profita de la sortie du gardien pour le lober et porter l'estocade à (3-1). Par cette victoire, les Verts partagent le fauteuil de leader avec le Mali en attendant les prochains matchs en juin 2013.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)