Algérie

Les liaisons téléphoniques et Internet toujours perturbés à Alger Conséquences des incendies au Télemly et à la Grande Poste

Les liaisons téléphoniques et Internet toujours perturbés à Alger                                    Conséquences des incendies au Télemly et à la Grande Poste
L'incendie qui s'est déclaré, avant de se propager, au niveau de l'Aérohabitat, au Télemly (sur les hauteurs d'Alger), a engendré des perturbations dans le réseau téléphonique et Internet. Pour le groupe Algérie Télécom, cette situation a provoqué «des coupures indépendantes de la volonté des services techniques d'Algérie Télécom affectant les liaisons Internet et téléphoniques de notre clientèle résidentielle et professionnelle des immeubles et habitations de l'Aérohabitat, du 118, boulevard Krim Belkacem, des chemins Sfindja, Ali Bensayeh et Aïn Zeboudja sans oublier la rue des Oliviers». Selon le communiqué de service de communication d'AT, parvenu à notre rédaction, 660 clients sont concernés par ce fâcheux incident, qui les prive des services de la téléphonie et de l'Internet. «Les équipes techniques sont à pied d''uvre et ne ménagent aucun effort pour le rétablissement, dans les meilleurs délais, de tous les supports et liaisons endommagés», ajoute le communiqué. Par ailleurs, Algérie Télécom tient à rassurer ses abonnés résidentiels et professionnels pour ce qui est de la prise en charge de leurs doléances et les invite, par conséquent, à se rapprocher de ses agences commerciales pour de plus amples informations. Dans le même sillage, le groupe a rassuré, jeudi dernier, ses clients, dont les lignes ont été touchées par l'incendie ayant endommagé le central téléphonique Larbi Ben M'hidi de la Grande Poste, le 19 décembre dernier, et qui n'ont pas fait l'objet d'un rétablissement, que le retour à la normale interviendra «dans les meilleurs délais». «La situation au niveau du central téléphonique cité a été normalisée, comme prévu, le 29 décembre 2012. Toutefois, des cas de dérangement en ligne n'ont pas pu être localisés et traités pour des raisons liées à l'arrêt des équipements d'extrémités», précise AT.
R. E.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)