Algérie

Les habitants crient à l'injustice

Les représentants des habitants du petit bourg d'Iaâzithen, distant de 5 km au sud du chef-lieu de la commune de Aïn Turk, 7 km au nord-ouest de Bouira, se sont récemment déplacés à notre bureau pour nous faire part de leur ras-le-bol face à l'attitude affichée par les pouvoirs publics quant à la prise en charge de leurs doléances. Ceux-là, relèvent d'énormes retards en matière de développement. En effet, le chemin reliant Iâazithen au village agricole Saïd Abid (commune de Bouira) est impraticable. Ainsi et sur une distance d'environ 2 km, les villageois continuent de marcher dans la boue durant toute la période hivernale. L'autre problème posé est celui des pénuries récurrentes d'eau potable. « Nous nous approvisionnons en eau à partir d'un puits qui ne répond à aucune norme d'hygiène, et ce depuis plus d'un demi-siècle, ce qui met la santé des riverains en danger de contamination. C'est dire que les pouvoirs publics ne se soucient plus de nos vies », nous dira, non sans colère, un habitant avant d'affirmer que le village d'Iâazithen demeure l'un des bourgs de la commune de Aïn Turk qui n'a pas bénéficié de projets de développement.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)