Algérie

«Les conditions ne sont pas encore réunies», selon M. Mehal Ouverture de l'audiovisuel aux initiatives privées

Les groupes de presse ainsi que les industriels qui ambitionnent de créer des chaînes de télévision et de radio privées doivent encore patienter. Les conditions d'une ouverture audiovisuelle ne sont pas encore réunies. M. Nacer Mehal, ministre de la Communication, a déclaré, avant-hier, qu'il «est inconcevable de déposer des dossiers alors que les conditions d'ouverture du champ audiovisuel ne sont pas encore réunies et que la loi sur l'information est toujours au niveau du Parlement». Invité de l'émission «Débat du jour», de la Chaîne I de la Radio nationale, le ministre estime que le «secteur audiovisuel est plus sensible que celui de la presse». C'est pour cette raison, soutient-il, qu'il est «nécessaire de cerner toutes les données y afférentes si l'on veut assurer le succès de cette initiative». Il faut rappeler que des groupes de presse, dont El Watan et El Khabar, ainsi que d'autres groupes industriels, ont émis le v'u de se lancer dans l'aventure audiovisuelle. Le ministre ajoute que son département étudie les expériences des autres pays dans le domaine pour proposer «une matière informative en accord avec la nature de la société algérienne». Selon le ministre de la Communication, «l'ouverture du champ audiovisuel aux particuliers favorisera la concurrence entre les journalistes des secteurs public et privé et contribuera ainsi à promouvoir le rendement de la presse en Algérie». Au sujet du projet de loi sur l'information, Nacer Mehal a estimé qu'il «va permettra de combler les lacunes de la loi de 1990». Le même responsable est revenu, une énième fois, sur la qualité des programmes de la télévision nationale. Il dira à cet effet que «la détérioration de leur qualité était due à l'absence de créativité et non pas à un manque de moyens. Appelant à «faire prévaloir le professionnalisme et à produire une matière informative à la hauteur des aspirations des citoyens algériens», le ministre a indiqué que «les spécialités demandées dans le secteur de l'audiovisuel, notamment en matière de prise de son, d'éclairage et de prise de vue, seront bientôt créées en coordination avec le ministère de la Formation et de l'Enseignement professionnels». Concernant la numérisation des moyens de production et de diffusion radiophonique, M. Mehal a noté «l'achèvement de sa concrétisation à travers l'ensemble des régions du nord du pays en attendant la couverture prochaine de la région des Hauts-Plateaux». Le ministre a par ailleurs annoncé «le lancement des travaux de réalisation du nouveau siège des entreprises de la radio et de la télévision dès que le wali d'Alger aura désigné l'assiette foncière sur laquelle sera réalisé le projet».
A. Y.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)