Algérie

Les branchements illicites lui ayant causé un préjudice estimé à 682 milliards,

La Sonelgaz coupe le courant à 500 familles de Chteïbo Excédée par les agissements répréhensibles de nombreux citoyens, la direction régionale de Sonelgaz d’Es-Sénia les a depuis hier matin privés de courant électrique. En effet, pour éviter tout dérapage, c’est accompagnés de la force publique que les agents de la société nationale ont entamé leur travail à Nedjma -Chteïbo-. Selon des cadres de la Sonelgaz, à Chteïbo, l’opération touchera quelque 500 familles parmi lesquelles de simples citoyens, des propriétaires d’unités industrielles et des producteurs qui avaient pris pour habitude de s’alimenter de façon tout à fait illégale du réseau. En agissant de la sorte, estiment nos interlocuteurs, ces gens causent d’importants préjudices à la société nationale. Au cours de leurs inspections, les agents de la Sonelgaz se sont aperçus que certains s’étaient branchés directement aux poteaux de l’éclairage public d’où ils s’alimentaient frauduleusement en énergie électrique. De même source, on apprend que le préjudice causé chaque année à la société s’élève à 682 milliards de centimes et qu’en raison de la densité de sa population, Chteïbo y participe à hauteur de 50%. Une fois l’opération terminée à Chteïbo, elle sera élargie à Sidi El-Bachir, Aïn El-Beïda, au secteur urbain Bouamama ainsi que partout où des gens s’alimentent de façon frauduleuse du réseau d’électricité. Dans ce même cadre, nos sources rappellent qu’une opération similaire a déjà été menée à Kara 1 et 2 à Es-Sénia. A la direction régionale de la Sonelgaz, on explique que ces coupures sont exécutées dans le cadre de l’opération d’assainissement du secteur et que la société a programmé plusieurs projets de branchement et d’alimentation en énergie électrique et en gaz de ville de nombreuses zones et que Chteïbo compte, à lui seul, 8 points noirs. Aïd A.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)