Algérie

Lenteur dans le traitement des marchés publics

«Elle est la cause des réévaluations des coûts» Le président de la République a critiqué les retards enregistrés dans la finalisation des dossiers et dans la conclusion des marchés publics. Ils sont, d’après lui, parmi les causes «d’importantes réévaluations» des coûts de réalisation du programme quinquennal d’investissements publics. A ce titre, il a fermement instruit le gouvernement, dans son ensemble, à se mobiliser pour contenir cette tendance préjudiciable au budget de l’Etat. A cet égard, le président Bouteflika a ordonné, d’une part, au ministre des Finances, de prendre les dispositions nécessaires pour accélérer le rythme d’examen des dossiers soumis à la Commission nationale des marchés publics, et d’autre part, aux autres membres du gouvernement concernés, de suivre de près l’examen des dossiers les concernant au niveau de ladite commission, de sorte que les réponses requises soient rapidement fournies pour la levée des réserves constatées par la Commission nationale des marchés.   A.M.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)