Algérie

Le pari risqué de Strauss-Kahn


Dominique Strauss-Kahn serait-il déjà en campagne pour la présidentielle de 2012 ? C?est ce que se demandent plusieurs économistes après les déclarations alarmistes du directeur général du Fonds monétaire international (FMI) à propos de la conjoncture internationale. Dans un entretien accordé en début de semaine au Financial Times, celui qui, malgré son installation à Washington, reste l?une des figures de proue du parti socialiste français, a appelé à « une intervention des pouvoirs publics » face à l?aggravation de la crise. Pour «DSK», ces derniers sont « la troisième ligne de défense» après les politiques budgétaire et monétaire. «Un effort doit être fait sur la restructuration des prêts», a-t-il précisé estimant que c?est aux gouvernements de pallier à la défaillance des banques. En clair, ce serait aux Etats de combler les pertes des établissements financiers dues à la crise des « subprimes ».  Un débat à propos du découplage

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)