Algérie

Large consensus sur les questions sensibles



C’est du moins la conclusion qui découle de la conférence de presse donnée hier, avant même l’ouverture du sommet, par le porte-parole de l’Alliance. James Appathurai, qui n’a pas manqué au passage de dire qu’il donnait sa dernière conférence de presse et qu’il quittait les fonctions de porte-parole pour prendre désormais en charge le dossier de l’Azerbaïdjan avec le grade de secrétaire général adjoint, a commencé par dire que ce sommet sera l’un des plus importants de l’Alliance. Effectivement, beaucoup a été dit sur cette perspective, le principal élément étant le rapprochement officiel entre l’OTAN et la Russie, son ennemi d’hier. Et cette relation nouvelle se fera au moins sur deux dossiers majeurs.Il s’agit tout d’abord du dossier de défense antimissile, un projet adopté dans son principe, sauf que cette fois, il a été décidé qu’il se fera en partenariat avec la Russie, laquelle offre sera ainsi faite en ce sens. L’on parle à ce sujet de nouveau départ dans les relations entre l’OTAN et la Russie. Reste à cerner et identifier les points majeurs de cette coopération, un débat d’experts, mais la décision politique est ce qui importe le plus. Il a été aussi question de réformes au sein de l’OTAN, et très probablement, certaines d’entre elles ont été dictées par la crise économique actuelle.En ce qui concerne cette fois l’Afghanistan, des décisions importantes seront prises associant les partenaires et les alliés de l’OTAN, a indiqué M. Apparathurai, mais toutes concernent le début de retrait des troupes étrangères dès le milieu de l’année prochaine pour s’achever en 2014, sans dire si ce délai est suffisant pour que la question de la relève soit assurée par les nouvelles forces afghanes. Le transfert d’autorité se fera district par district. Plus précisément, c’est de la fameuse transition afghane qu’il s’agit, avec cette assurance que l’OTAN ne sera jamais loin et qu’elle sera présente sous d’autres formes. D’importantes décisions sont attendues, selon le conférencier, le consensus s’étant fait au sein de l’Alliance. Autre point abordé, celui du partenariat entre l’Alliance et l’Union européenne divisée sur les questions de politique étrangère et de défense.                 
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)