Algérie

La tentative est avortée à l’aéroport d’Es-Sénia


Un jeune voulait «émigrer» avec un... faux visa Décidément, tous les moyens sont bons pour atterrir de l’autre côté de la Méditerranée. Certains choisissent d’affronter la mer avec tous ses dangers, d’autres se cachent dans des navires dans les innombrables recoins qu’ils recèlent. En homme «prudent» et désirant profiter de la vie de l’autre côté, B.A. choisira un moyen plus sûr, celui de prendre l’avion et de voyager sous les apparences d’une personne respectable. Agé de 23 ans, le repris de justice s’est donc présenté au cours de la semaine passée, à l’aéroport d’Es-Sénia, muni de son passeport sur lequel était apposé un visa «en bonne et due forme». Ce sera, cependant, compter sans la vigilance des policiers chargés de surveiller les frontières aériennes qui se rendront, rapidement, compte de la supercherie et n’auront ainsi aucun mal à découvrir qu’il s’agissait d’un faux visa. Pour mieux tromper les policiers, B.A. avait choisi de mettre en évidence les visas qui ornaient son passeport, une manière de signifier qu’il avait l’habitude de voyager. L’infortuné jeune qui réside à Oran, sera arrêté et présenté, le 10 janvier, devant le procureur de la République, près le tribunal d’Es Sénia, qui ordonnera sa mise en détention, pour faux et usage de faux.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)