Algérie

L?Hiver à nos portes


Des actions au profit des SDF Orchestrée par la direction de l?action sociale de la wilaya de Constantine, en collaboration avec des éléments de la Protection civile et de la sûreté, l?opération de ramassage des SDF engagée durant une bonne partie de la journée de dimanche sur les points névralgiques du Vieux-Rocher s?est soldée, selon le pilote de cette action, par la prise en charge de 24 personnes dont 5 hommes, 12 femmes et 7 enfants. Conduits au centre d?accueil de Diar Rahma de Djebel Ouach, où ils ont trouvé un réconfort moral, la chaleur d?un gîte et les calories d?un couvert plus que jamais indispensable en ces journées glaciales, ces SDF au profil hétérogène ont subi également des examens médicaux et un contrôle d?identité visant, d?une part à établir un fichier favorisant leur suivi éventuel et à s?éparer le bon grain de l?ivraie d?autre part. En d?autres termes, selon le directeur de l?action sociale, cette dernière procédure a pour but de faire la part des choses entre les SDF en situation de réelle précarité et les faux SDF et faux mendiants exploités par de véritables réseaux mafieux qui tirent de ces pratiques de très confortables revenus, ne laissant que des miettes à leurs malheureuses victimes. D?après plusieurs sources fiables et concordantes, quatre femmes font l?objet d?une action judiciaire et sont à l?heure actuelle consignées au centre de Diar Rahma, dans l?attente d?être citées à comparaître devant la juridiction compétente. Selon cette même source d?informations, ces quatre femmes seraient originaires d?un pays limitrophe, livrées à la mendicité et à l?errance avec leurs enfants par le fait d?agissements criminels de pseudo géniteurs qui activent dans l?ombre, attendant la tombée du jour pour mettre la main sur la recette d?une mendicité exercée sous la contrainte et le plus souvent sous des températures extrêmes pour forcer la générosité du citoyen. Une procédure comparable à celle des proxénètes et condamnable au même degré en raison des graves préjudices causés à ces femmes et surtout à leur innocente progéniture. A ce sujet, souligne le DAS, le facteur tolérance zéro a été mis en exergue par la plus haute autorité de la wilaya déterminée à mettre un holà à ces pratiques abjectes, tout en apportant l?aide et le soutien nécessaires aux authentiques SDF, notamment les femmes dont certaines sont aujourd?hui victimes d?une fugue, voire d?une exclusion du giron familial, selon cette source d?informations.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)