Algérie

L’avance d’Obama se confirme


À 28 jours de l'élection présidentielle, le candidat démocrate à la Maison-Blanche Barack Obama voit son avance se renforcer dans les sondages, tandis que le ton de la campagne tend à s'envenimer à mesure qu'approche l'échéance du 4 novembre. M. Obama et son adversaire républicain John McCain devaient se retrouver hier soir à Nashville (Tennessee, Sud) pour leur deuxième débat télévisé, le sénateur de l'Arizona, sur la défensive, promettant de se montrer pugnace et de révéler aux électeurs américains la “vraie” nature de M. Obama. Ce débat intervient sur fond de sondages encourageants pour le camp démocrate et catastrophiques pour le camp républicain. Selon la chaîne CNN, M. Obama comptabilise huit points d'avance (53% contre 45%) parmi les électeurs ayant manifesté l'intention de voter.
L'avantage de M. Obama est encore plus net (56% contre 42%) parmi les personnes inscrites sur les listes électorales mais qui n'ont pas encore manifesté formellement leur intention d'aller voter. Un sondage similaire publié le 22 septembre accordait une avance de quatre points à M. Obama chez les personnes ayant manifesté l'intention d'aller voter et de cinq points chez les électeurs inscrits. Pour 60% des Américains, quelle que soit leur intention de vote, le sénateur démocrate de l'Illinois remportera l'élection présidentielle tandis que 37% pensent que ce sera M. McCain. Si 80% des personnes interrogées estiment que le colistier de M. Obama, Joe Biden, est qualifié pour devenir président le cas échéant, elles ne sont que 43% à estimer que la colistière de M. McCain, Sarah Palin, est qualifiée pour devenir éventuellement présidente. Un autre sondage publié mardi par le Wall Street Journal et réalisé conjointement avec la chaîne NBC accorde six points d'avance à M. Obama (49% contre 43%). Il y a deux semaines, le même institut ne lui accordait que deux points d'avance.
Le candidat démocrate semble bénéficier de l'impact de la crise financière : 34% des électeurs affirment se sentir rassurés par les propositions de M. Obama pour régler la crise, tandis que 25% des électeurs font plutôt confiance au sénateur de l'Arizona pour la résoudre. Selon le baromètre quotidien de l'institut Gallup, Barack Obama était crédité lundi de huit points d'avance sur John McCain (50% contre 42%). C'est le 10e jour consécutif que M. Obama est crédité d'une “avance importante” dans les intentions de vote, a souligné l'institut. Jamais depuis juin M. Obama n'avait eu un tel avantage durant une aussi longue période, selon Gallup. Le sondage, publié lundi, a été réalisé entre vendredi et dimanche, après le débat télévisé entre Sarah Palin et Joe Biden et après le vote du plan de sauvetage du système bancaire américain. Au cours des dix derniers jours, M. Obama a été crédité de 48% à 50% d'intentions de vote tandis que M. McCain était crédité de 42% à 44%. D'autres instituts, qui publient des sondages quotidiens, donnaient lundi des résultats similaires à celui de Gallup.
Rasmussen accordait huit points d'avance à M. Obama (52% contre 44%), Diego/Hotline un avantage de six points (47% contre 41%) et GW/Battleground de sept points (50% contre 43%). Et l'avantage de M. Obama au niveau national est également ressenti État par État, notamment dans les États clefs susceptibles de basculer d'un camp à un autre et où se jouera l'élection. Le candidat démocrate est ainsi crédité de 12 points d'avance en Virginie (51% contre 39%) et de cinq au Nouveau-Mexique (45% contre 40%), selon deux sondages publiés lundi. La Virginie et le Nouveau-Mexique avaient voté pour George W. Bush en 2004.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)