Algérie

Khelifa Ould Larbi consulte les groupes parlementaires

Plus d'une semaine après son investiture à la tête de l'Assemblée populaire nationale (APN), Mohamed Larbi Ould Khelifa a présidé, hier, la première réunion avec les représentants des différents groupes parlementaires représentés à l'assemblée. Une réunion qui avait pour objectif la mise en place des structures de l'APN. Selon le communiqué rendu public par l'APN la réunion d'hier avait un caractère consultatif et la discussion entre le président de l'Assemblée et les représentants des groupes parlementaires a essentiellement tourné autour de trois questions. Il a été ainsi question de la répartition des postes de vice-présidents, au nombre de 9, et ce conformement à l'article 13 du règlement intérieur de l'Assemblée. L'article en question stipule ainsi que « les représentants des groupes parlementaires dégagent un accord, au cours d'une réunion tenue à l'initiative du président de l'Assemblée populaire nationale, sur la répartition des postes de vice-présidents au sein de leurs groupes proportionnellement à leur représentation ». A défaut, comme le stipule l'article 13 dans son alinéa premier
« les groupes représentant la majorité établissent la liste des vice-présidents conformément au critère convenu entre les
groupes désirant participer au bureau de l'Assemblée ».
Il a aussi été question lors de cette réunion de l'attribution des sièges dans les 12 commissions permanentes et ce conformément aux dispositions de l'article 35 du règlement intérieur qui stipule que « la répartition des sièges des commissions permanentes entre les groupes parlementaires se fait proportionnellement à leurs effectifs ». Le troisième point abordé a trait à l'attribution des postes au niveau de bureaux des 12 commissions permanentes. Il s'agit, en effet, du poste de président, de celui de vice-président et du rapporteur. Cette rencontre n'a pas, toutefois, permis de trancher l'ensemble des questions abordées. Selon nos sources, en effet, il a été convenu de tenir une autre réunion dans les prochains jours pour trancher définitivement la question de la représentativité de chaque groupe parlementaire tant au niveau des postes de vice-président de l'APN, et donc au bureau de l'Assemblée, que la composante des commissions permanentes. « C'était juste une réunion de consultation et on n'a pas encore définitivement tranché la question de la répartition des postes et surtout la manière de les attribuer » nous a confié un représentant d'un groupe parlementaire qui a assisté à la rencontre. Il est sûr cependant que c'est le FLN, qui a raflé 208 sièges sur 462, qui aura la part du lion dans les structures de l'Assemblée. Tout indique, ainsi, que le vieux parti aura au moins la présidence de 6 commissions permanentes et 4 postes de vice-président de l'APN. le RND qui a obtenu 68 sièges, aura certainement lui aussi au moins la présidence de deux commissions permanentes et peut obtenir aussi deux postes de vice-président de l'assemblée. Les autres partis qui seront représentés dans les structures de l'APN sont l'Alliance verte, qui a obtenu 50 sièges, le FFS, qui en a obtenu 27, le PT 23 sièges et les indépendants 19 sièges. Toutefois il faut noter que le Parti des travailleurs a décidé de ne pas participer aux structures de l'APN et c'est ainsi qu'il n'aura aucun poste de responsabilité. Il en sera de même pour les partis qui n'ont pas obtenu 10 sièges, le nombre requis pour pouvoir constituer un groupe parlementaire. Il est utile de rappeler que le parti de Abdallah Djabalah, qui a obtenu 8 sièges, s'est allié au Front du changement qui en a obtenu 4 en vue de former un groupe parlementaire. Sa demande sera donc forcement rejeté. Il en sera de même pour d'autres partis politiques qui ont saisi le président de l'APN à cette fin. En somme le parti qui n'a pas obtenu 10 sièges ne pourra pas former un groupe parlementaire.
Plus d'une semaine après son investiture à la tête de l'Assemblée populaire nationale (APN), Mohamed Larbi Ould Khelifa a présidé, hier, la première réunion avec les représentants des différents groupes parlementaires représentés à l'assemblée. Une réunion qui avait pour objectif la mise en place des structures de l'APN. Selon le communiqué rendu public par l'APN la réunion d'hier avait un caractère consultatif et la discussion entre le président de l'Assemblée et les représentants des groupes parlementaires a essentiellement tourné autour de trois questions. Il a été ainsi question de la répartition des postes de vice-présidents, au nombre de 9, et ce conformement à l'article 13 du règlement intérieur de l'Assemblée. L'article en question stipule ainsi que « les représentants des groupes parlementaires dégagent un accord, au cours d'une réunion tenue à l'initiative du président de l'Assemblée populaire nationale, sur la répartition des postes de vice-présidents au sein de leurs groupes proportionnellement à leur représentation ». A défaut, comme le stipule l'article 13 dans son alinéa premier
« les groupes représentant la majorité établissent la liste des vice-présidents conformément au critère convenu entre les
groupes désirant participer au bureau de l'Assemblée ».
Il a aussi été question lors de cette réunion de l'attribution des sièges dans les 12 commissions permanentes et ce conformément aux dispositions de l'article 35 du règlement intérieur qui stipule que « la répartition des sièges des commissions permanentes entre les groupes parlementaires se fait proportionnellement à leurs effectifs ». Le troisième point abordé a trait à l'attribution des postes au niveau de bureaux des 12 commissions permanentes. Il s'agit, en effet, du poste de président, de celui de vice-président et du rapporteur. Cette rencontre n'a pas, toutefois, permis de trancher l'ensemble des questions abordées. Selon nos sources, en effet, il a été convenu de tenir une autre réunion dans les prochains jours pour trancher définitivement la question de la représentativité de chaque groupe parlementaire tant au niveau des postes de vice-président de l'APN, et donc au bureau de l'Assemblée, que la composante des commissions permanentes. « C'était juste une réunion de consultation et on n'a pas encore définitivement tranché la question de la répartition des postes et surtout la manière de les attribuer » nous a confié un représentant d'un groupe parlementaire qui a assisté à la rencontre. Il est sûr cependant que c'est le FLN, qui a raflé 208 sièges sur 462, qui aura la part du lion dans les structures de l'Assemblée. Tout indique, ainsi, que le vieux parti aura au moins la présidence de 6 commissions permanentes et 4 postes de vice-président de l'APN. le RND qui a obtenu 68 sièges, aura certainement lui aussi au moins la présidence de deux commissions permanentes et peut obtenir aussi deux postes de vice-président de l'assemblée. Les autres partis qui seront représentés dans les structures de l'APN sont l'Alliance verte, qui a obtenu 50 sièges, le FFS, qui en a obtenu 27, le PT 23 sièges et les indépendants 19 sièges. Toutefois il faut noter que le Parti des travailleurs a décidé de ne pas participer aux structures de l'APN et c'est ainsi qu'il n'aura aucun poste de responsabilité. Il en sera de même pour les partis qui n'ont pas obtenu 10 sièges, le nombre requis pour pouvoir constituer un groupe parlementaire. Il est utile de rappeler que le parti de Abdallah Djabalah, qui a obtenu 8 sièges, s'est allié au Front du changement qui en a obtenu 4 en vue de former un groupe parlementaire. Sa demande sera donc forcement rejeté. Il en sera de même pour d'autres partis politiques qui ont saisi le président de l'APN à cette fin. En somme le parti qui n'a pas obtenu 10 sièges ne pourra pas former un groupe parlementaire.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)