Algérie

Investissement hors hydrocarbures Les questions des hommes d'affaires américains


La délégation d'hommes d'affaires américains, en visite de prospection en Algérie, depuis samedi dernier, a été reçue, hier, au ministère de l'Industrie et de la Promotion de l'investissement (MIPI). Objectifs affichés pour cette première visite du genre: «investir dans le secteur industriel (hors hydrocarbure) et augmenter le volume des échanges commerciaux entre les deux pays». Les hommes d'affaires américains étaient conduits par le président de l'US-Algerian Business Council (US-ABC), M. Don Deline, également vice-président de la compagnie pétrolière américaine Halliburton. Selon un communiqué du MIPI, diffusé hier, M. Don Deline a souligné, lors de cette visite, «la volonté de la partie américaine de développer la coopération avec les opérateurs algériens dans la perspective d'un partenariat bénéfique, tout en ayant pour soucis de faciliter les procédures d'investissement, notamment pour les investisseurs non habitués au marché algérien». Pour sa part, M. Smaïl Chikhoun, co-président algérien de US-ABC, a relevé que les discussions ont été franches et que le conseil d'affaires algéro-américain a l'intention de redoubler d'efforts en vue de ramener, a-t-il dit, plus d'entreprises américaines à investir dans notre pays, en multipliant les contacts et les démarches de mise en relation d'affaires, mais aussi par le développement des participations dans les différentes foires et expositions organisées dans les deux pays, lit-on de même source. Les questions des opérateurs américains ont porté essentiellement, note le communiqué du MIPI, sur les procédures de l'investissement en Algérie, les avantages accordés et les garanties du transfert des bénéfices ainsi que le processus de privatisation des entreprises publiques. Selon les explications fournies par les responsables du ministère, «la partie algérienne encourage les initiatives sous toutes formes de partenariat avec les industriels algériens, publics et privés, la privatisation totale ou partielle des entreprises publiques ou bien l'investissement direct». Dans le cadre de la mise en oeuvre de sa stratégie industrielle, l'Algérie compte, en effet, donner un nouveau souffle à un certain nombre d'entreprises publiques qui seront assainies et consolidées par les pouvoirs publics en vue de trouver des partenariats importants avec des opérateurs internationaux majeurs, pour en faire des champions économiques sur le plan national et régional, a-t-on expliqué, par ailleurs. A noter que la délégation d'hommes d'affaires américains est composée d'une vingtaine de chefs d'entreprise représentant divers secteurs, tels que l'agroalimentaire, l'aviation, les finances, la construction, la formation, les technologies de l'information, le transport, les télécommunications, le tourisme et les ressources en eau, à l'instar de Raytheon, de McWane Steel & Iron, de Chevron, de Ellis World Alliance et de Costco. Au cours de cette visite de 5 jours, les hommes d'affaires américains rencontreront également des opérateurs économiques algériens du secteur privé à travers des réunions avec les représentants du Forum des chefs d'entreprises (FCE) et de la Chambre algérienne de Commerce et d'Industrie (CACI).

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)