Algérie

Il s’agit du plus important déplacement depuis l’indépendance

1.600 familles des Planteurs et vieux quartiers bientôt relogées Trop longtemps attendue, l’importante opération de délocalisation des habitants des Planteurs et des vieux quartiers d’El-Hamri, Sidi El-Houari, Badr et Emir, aura lieu la mi-juillet, avons-nous appris. A ce propos, nos sources as-surent que les commis-sions de recensement planchent, actuellement, sur le cas des immeubles marqués au «rouge» et qui avaient été classifiés comme tels par les commissions des secteurs urbains dont le rapport a été remis le 18 février 2008. Selon les services de la wilaya, les différentes enquêtes ont permis le recensement de 900 constructions menaçant ruine. Actuellement, les commissions de wilaya passent au peigne fin les listes des attributaires pour en exclure, le cas échéant, ceux ayant déjà bénéficié de logements. A ce jour, confie-t-on encore, 68 familles des Planteurs ont été exclues pour avoir déjà obtenu des logements et être retournées dans ce quartier pour en demander d’autres. A El-Hamri, où les familles devant être délogées habitent des immeubles marqués au « rouge «, nos interlocuteurs assurent que la commission a fait l’objet de nombreuses pressions de la part de certains habitants. Dans ce même quartier, le délégué du secteur urbain déploie de louables efforts pour maintenir le contact avec les citoyens et les inviter à faire confiance à leurs institutions. Aux Planteurs, on déclare que la commission a entamé la pose du signe « rouge « pour désigner les immeubles devant être démolis. Le transfert de ces populations approchant à grands pas, les secteurs urbains font face à des actions de protestation des familles soumises à enquête mais dont les logements se sont effondrés, suite au dernier tremblement de terre. En moyenne, les services techniques enregistrent, 20 recours par jour. Pour rappel, le prochain transfert sera le troisième du genre concernant les Planteurs après ceux au cours desquelles 2200 familles ont déménagé pour aller à Haï El-Yasmine et Haï En-Nour. Au cours de ces deux opérations, 100 familles, non éligibles au relogement, avaient été exclues. B.M. & N.M
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)