Algérie

Hadiths


Hadiths L’interdiction à deux personnes de se parler à voix basse en présence d’une troisième sans lui en demander la permission sauf en cas de nécessité. C’est lorsqu’elles se parlent à voix basse en présence de la troisième ou qu’elles se parlent dans une langue qu’elle ne comprend pas Dieu le Très-Haut a dit:«Les concertations à voix basse ne sont que l’œuvre du Diable». (Chapitre 58verset 10) Selon Ibn Omar, le Messager de Dieu a dit: «Quand ils sont trois compagnons, que deux d’entre eux ne se concertent pas à voix basse sans y faire participer le troisième». Abou Sàieh ajoute dans sa version: «J’ai demandé à Ibn ‘Omar: «Et s’il s’agit de quatre personnes?» Il dit: «Dans ce cas il n’y a aucun mal». (Rapporté par Mâlek) Ibn Dinar rapporte: «Nous étions, Ibn ‘Omar et moi, près de la maison de Khàled Ibn Oqba qui se trouvait dans le marché. A ce moment arriva quelqu’un qui voulait lui parler en secret et il n’y avait avec Ibn ‘Omar personne d’autre que moi. Il appela quelqu’un pour que nous devenions ainsi quatre. Il me dit à moi et au nouveau venu: «Mettez-vous un peu en retrait, j’ai entendu le Messager de Dieu dire: «Que deux personnes ne se concertent pas en secret en présence d’une troisième». Selon Ibn Massoud, le Messager de Dieu a dit: «Quand vous êtes trois, que deux d’entre vous ne se concertent pas à voix basse sans la participation du troisième jusqu’à ce que vous vous mêliez aux gens car cela pourrait le chagriner».
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)