Algérie

Ghardaïa : 12.000 élèves toujours privés d'école


En visite dans les zones sinistrées de la wilaya de Ghardaïa, le chef du gouvernement, Ahmed Ouyahia, a réitéré les engagements de l'Etat pour la prise en charge totale de toutes les victimes et a instruit le ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Communauté nationale à l'étranger, Djamel Ould Abbès, de satisfaire tous les besoins des victimes et de leurs familles.

Le chef du gouvernement a rendu visite, hier, aux citoyens des deux localités de la ville de Ghardaïa durement affectées par les inondations. Dans la localité dite El-Ghaba, limitrophe de la ville de Ghardaïa, Ouyahia a rencontré des sinistrés qui n'ont pas caché leurs appréhensions et leur inquiétude quant au manque des moyens matériels. Il a répondu que l'Etat a mobilisé tous les moyens pour la réhabilitation des habitations et les constructions endommagées. Le chef du gouvernement a réitéré les engagements des pouvoirs publics pour le relogement, avant la fin de l'année, des personnes qui ont perdu leurs logements. « Tous ceux qui occupent actuellement les écoles doivent quitter immédiatement les lieux pour laisser place aux élèves », a-t-il par ailleurs insisté. Auparavant, le chef du gouvernement a survolé la ville de Ghardaïa à bord d'un hélicoptère pour prendre connaissance de visu des dégâts causés par les intempéries.

L'engagement de l'Etat a été réitéré par le chef du gouvernement lors de la réunion regroupant des membres du gouvernement, l'exécutif de la wilaya et des élus pour dresser un bilan de la situation.

La réunion sera l'occasion de réaffirmer le soutien aux efforts déployés par tous les services de la wilaya pour assister les sinistrés, a indiqué Ouyahia à l'ouverture de la rencontre. Elle permettra également d'évaluer et d'estimer les besoins de la région dans tous les domaines. Le chef de gouvernement a souligné que les décisions prises, durant cette rencontre, seront entérinées par le prochain Conseil de gouvernement.



Des digues de régulation seront construites

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)