Algérie

Générale de «Ya Chari Dala» aujourd'hui au TNA


Générale de «Ya Chari Dala» aujourd'hui au TNA
La nouvelle pièce de théâtre «Ya Chari Dala» de Sid-Ali Bouchafaâ, produite par la coopérative culturelle et théâtrale «Ayat Malak» et mise en scène par Djamel Guermi sera présentée, ce soir 10 juillet, au Théâtre national algérien, Mahieddine- Bachtarzi.Le metteur en scène de la pièce, Guermi a expliqué, lors d'une conférence de presse qui a réuni les principaux acteurs de la pièce, à savoir Mourad Khan, Louiza Nahar et Assia, Amrouche que ce nouveau travail artistique auquel participent cinq comédiens, évoque plusieurs réalités sociales comme le divorce et l'égoïsme à travers un dialogue entre deux personnages, El-Wardi et Boualem. «C'est en fait une comédie qui raconte ainsi, le désir matériel d'une personne avare à travers l'histoire d'un personnage qui se remarie pour la deuxième fois avec une jeune fille. Cette dernière est égoïste et n'en veut qu'à son argent», a-t-il précisé, et d'ajouter: «Je me suis basé dans cette nouvelle pièce sur le comédien beaucoup plus par rapport au décor et je voulais raconter l'histoire à travers l'expression corporelle du comédien et son jeu sur scène.» En outre, le metteur en scène a révélé que pour accentuer la tension dramatique de la pièce, il s'est basé sur la comédie noire. «C'est en fait à travers la comédie qu'on pourra dévoiler la réalité des problèmes sociaux et cruciaux», a-t-il noté dans ce sens. Pour ce qui est des conditions de réalisation de la pièce, M. Guermi a précisé que ce travail lui a pris deux mois et demi. «On a commencé les répétitions le 25 mai à raison de 4 heures par jour», a-t-il précisé. S'agissant des difficultés rencontrées au cours de cette période, le metteur en scène expliquera qu'«au début, on avait un problème d'exigüité et d'équipement de la salle de répétition, mais cela s'est réglé lorsqu'on a poursuivi notre travail au TNA». De son côté, le comédien Mourad Khan a expliqué que ce nouveau travail artistique est pour lui, une nouvelle expérience ajoutée dans son parcours. «A travers cette pièce, j'ai pu montrer mes capacités théâtrales sur scène et cela m'a demandé d'être plus actif et agile», a-t-il ajouté, précisant que cette participation est sa 6e expérience dans le théâtre. Parlant de son parcours, l'artiste a précisé qu'il a, à son actif 24 films, 6 pièces théâtrales et 7 caméras cachées tragico-comiques. Et il n'a pas manqué d'annoncer son nouveau projet théâtral avec le même metteur en scène (Djamel Guermi). Il s'agit, selon lui, d'une pièce intitulée «Achoura» qui traite du problème de la corruption. «Ce projet est en cours d'écriture», a-t-il assuré.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)