Algérie

Film / «Cinémonde»

Film / «Cinémonde»
Image ? Cinémonde, un long métrage signé Moslah Kraïem, a été projeté, hier, à la salle El-Mougar, dans le cadre de la 2e édition du Festival du cinéma maghrébin, qui prendra fin ce soir.En lice pour l'Ameyas d'or, haute distinction du festival, le film, un suspense accrocheur, saisissant, parfois choquant et déroutant, tant la façon dont les événements se déroulent nous laissent perplexes, raconte, à travers des personnages insolites, énigmatiques et attachants, une série de meurtres.Cinémonde met en scène Gianni, ancien propriétaire d'une salle de cinéma à Bab El Fellah, dans la Médina de Tunis, le quartier où se côtoient toutes les contradictions ? le film montre une société qui vit souvent cachée dans un environnement conservateur et religieux où se côtoient le cinéma, la prostitution, le crime, les conservateurs et les autorités.L'histoire tourne autour d'un secret que Gianni avait gardé jusqu'à sa mort?: le secret d'un meurtre qui remonte à plus d'une vingtaine d'années. Ce dernier avait laissé des notes dans un manuscrit avant sa disparition, que lui seul peut déchiffrer.Ce manuscrit racontant une partie de la vie de Gianni tombe entre les mains de Tarek, un jeune journaliste et suscite son intérêt, voire sa curiosité de pénétrer la brume de mystère qui enveloppe le récit contenu dans les pages du manuscrit.Après des années de recherches, Tarek retrouve Gianni et va à sa rencontre, celui-ci, alors qu'on le croyait mort, vit dans un asile de vieillards tenu par des religieuses chargées de prendre soin des ressortissants de la communauté chrétienne vieillissante et sans famille de Tunis.De cette rencontre, le public remonte, pas à pas, le cours de l'histoire de Gianni et est pris dans un mélange d'histoires oscillant entre amour et haine, sincérité et mensonge, jalousie et générosité.Tarek cherche à comprendre. Il suit les événements de l'histoire avec beaucoup d'attention. Le récit le tient en haleine. Puis de fil en aiguille, les choses se compliquent avec les meurtres dont les motivations du meurtrier restent insaisissables, les choses se compliquent aussi avec des secrets qui rendent le film davantage mystérieux.Cinémonde est une fiction noire et dramatique. Aux événements sanglants et morbides est mêlée la magie du cinéma?: le film est un hymne au 7e art ? puisque Gianni gère sa petite salle, nommée cinémonde, dans le patio d'une maison, où il projette de vieux films, notamment tunisiens. D'où le clin d'?il au réalisateur, Farid Boughdir, et à son film Halfaouine, une ?uvre de 1990 jugée choquante jusqu'à aujourd'hui, car elle montre des femmes, à travers le regard d'un jeune adolescent, prenant leur bain dans un hammam.Le public, transporté dans cet univers d'images, dans ce monde magique du cinéma, a réussi à accrocher le public et l'a séduit.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)