Algérie

En prévision du match face au MC Alger

Les Chélifiens mettent les bouchées doubles Semaine laborieuse pour les joueurs de l’ASO qui, depuis leur dernier match de championnat face au MC Saïda, lors de la première journée, travaillent sans relâche en prévision de leur deuxième sortie face au Mouloudia d’Alger. On se doute de l’importance qu’attachent les camarades de Zaoui à ce rendez-vous face à une équipe algéroise appelée à se réhabiliter aux yeux de ses supporters après leur dernier faux-pas face au promu l’USM Harrach. Les hommes de Hadj Mansour pourraient et devraient profiter de cette situation dans laquelle se trouve l’équipe de Ameur. Toutefois, il ne faut pas crier victoire trop tôt car les Algérois voudront, à tout prix, profiter du huis clos imposé à Chlef. Le nouveau coach de l’ASO n’a pas cessé de booster sa troupe et lui donner des conseils, notamment celui de ne pas sous-estimer cette équipe du Mouloudia. Très souvent, une équipe en proie à des problèmes ou à des passages, à vide, peut avoir des sursauts imprévisibles, même chez l’adversaire. «Il faut toujours se méfier et ne jamais croire que la victoire sera facile», dira l’entraîneur de l’ASO. D’ailleurs, il n’hésitera pas, à chaque rencontre, à mettre en garde ses joueurs contre tout excès de confiance. A Chlef on se méfie de cette équipe du MCA. Mekioui estime pour sa part : «On s’attend à ce que le Mouloudia nous pose de sérieux problèmes un peu comme l’a fait le MC Saïda, il y a quelques jours». C’est vrai, car face à Saïda, l’ASO s’est imposée dans la douleur. Les Chélifiens ne veulent pas revivre le même scénario et essayent d’en tirer des enseignements utiles concernant les lacunes du dernier match. Les camarades de Zaouche sont décidés à jouer un match sérieux, en faisant preuve de rigueur, derrière, d’ingéniosité, de mobilité et de réalisme au niveau des trois lignes. Ils feront tout pour se maintenir dans leur position, en haut du tableau, malgré le problème défensif qui préoccupe le coach et les supporters. C’est vrai que l’absence de Ziane risque de beaucoup nuire à la défense. Heureusement que Hadj Mansour a plusieurs cartes dans sa manche. On peut dire qu’il aura beaucoup le choix, soit de faire jouer Selimi en lieu et place de Ziane, soit de décaler Zaoui qui pourrait jouer derrière Cheklam et Selimi. Toujours est-il que les Chélifiens travaillent sans relâche. Tous les joueurs connaissent, en effet toute la portée d’un éventuel succès sur le MCA pour la suite de la compétition.   Seyfeddine
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)