Algérie

CRISE SYRIENNE Moscou appelle les parties en conflit à mettre fin aux combats


La Russie a appelé hier lundi les parties en conflit en Syrie à «cesser les hostilités», afin de mettre un terme à 16 mois de crise sans précédent dans le pays.
Peu avant la deuxième visite à Moscou de Kofi Annan, l'émissaire spécial conjoint de l'ONU et de la Ligue arabe pour la Syrie, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a déclaré que les parties syriennes devaient toutes «retirer en même temps leurs armes lourdes et leurs forces armées des villes se trouvant sous surveillance de la mission de l'ONU». Moscou refuse de sanctionner le gouvernement syrien comme le prévoit un projet de résolution présenté par les Européens et les Américains et qui invoque le chapitre VII de la Charte de l'ONU. Ce chapitre permet d'imposer des sanctions économiques à un pays pour le contraindre à se plier à une décision du Conseil. Selon des diplomates, les Etats-Unis menacent, si des sanctions ne sont pas retenues comme moyen de pression, de ne pas prolonger le mandat de la Mission des observateurs de l'ONU en Syrie (Misnus), qui expire le 20 juillet. La Russie, qui insiste sur la nécessité d'un cessez-le-feu simultané et sur le partage des responsabilités dans la crise syrienne, a de son côté soumis un projet de résolution qui prolonge de trois mois le mandat des observateurs, sans évoquer la menace de sanctions. Moscou a déjà bloqué deux projets de résolutions au Conseil de sécurité de l'ONU depuis le début en mars 2011 de la révolte contre le pouvoir en place à Damas.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)