Algérie

Contestation au FLN

Belkhadem sur la sellette La contestation au FLN reprend du poil de la bête. Elle revient, en effet, au lendemain du départ de Belkhadem de la chefferie du gouvernement, pour demander son départ de la tête du parti. «Nous revendiquons le départ de Abdelaziz Belkhadem de la tête du parti», nous expliquent certains contestataires du FLN. «Nous sommes, en tous cas, déterminés à le faire partir du parti comme il est parti de la chefferie du gouvernement. Nous en faisons une affaire très sérieuse surtout après son départ de la chefferie du gouvernement», nous explique-t-on de source proche de la cellule de crise du parti. «Il faut souligner que l’échec de Belkhadem ne se limite pas uniquement au parti mais également au gouvernement, c’est pour cela qu’il a été dégommé», nous dit-on encore. Les contestataires expliquent qu’ils sont en train «de préparer un important sit-in au niveau national contre Belkhadem, le mois prochain, pour dénoncer sa gestion très critiquable du FLN». «Ce sera un rendez-vous important pour nous pour dire tout le mal qu’on pense de lui, de son entourage et de sa façon de conduire les affaires internes de notre formation», note encore le responsable de la cellule de crise du FLN. Après-demain, les contestataires comptent tenir une rencontre à l’ouest du pays pour dénoncer, encore une fois, la situation délétère dans laquelle se trouve le FLN. «Nous sommes fatigués, nous en avons marre d’une telle gestion où l’incurie est le maître-mot. Nous ne pouvons plus continuer sur cette lancée», note-t-il. Aussi, la journée de protestation qui sera organisée durant le mois de juillet «mobilisera énormément de militants». «La journée de protestation sera une réussite et la preuve est que les militants du FLN ont manifesté leur soutien à notre appel dans le passé sur l’ensemble du territoire national», note notre interlocuteur. «Les militants ont répondu très favorablement à l’appel de la contestation et il y a même des cadres, anciens et nouveaux, des membres des anciennes directions qui nous ont déclaré leur soutien», explique-t-il encore arguant que «ces cadres du parti se sont joint à nous, conscients qu’ils sont de la situation délétère dans laquelle se trouve notre formation politique et des dangers qui la guettent tant qu’elle est et restera gérée par une direction qui n’est pas à la hauteur». Aussi, et selon notre source, cette journée de contestation nationale aura lieu à Alger devant le siège national du parti à Hydra. Il faut dire à ce sujet que la participation à la journée nationale «sera très encadrée» par les animateurs de la contestation. «C’est tous les militants qui y prendront part». La journée de protestation, très attendue, nous explique-t-on, sera marquée par la lecture d’un communiqué recensant toutes les dérives commises par l’actuelle direction du FLN ainsi que ses erreurs en matière de gestion. «Nous parlerons de ce qu’ils ont fait depuis la tenue du congrès rassembleur de janvier 2005 à la coupole, des violations des résolutions de ce congrès et des textes et règlement du parti, tout comme il s’agira d’évoquer la nomination des mouhafedhs qui s’est faite de façon arbitraire et de la confection des listes électorales tant pour les élections locales que pour les législatives qui a été à l’origine d’une grave saignée dans les rangs du FLN». Samira Illoul
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)