Algérie

Congrés de L?UDR


Clôture hier du congrès constitutif L?UDR, la politique autrement... L?Union pour la démocratie et la République (UDR) a clôturé hier les travaux de son congrès constitutif qui se sont déroulés à l?hôtel Hilton à Alger. Les instances de cette jeune formation ont été élues par les 1100 congressistes présents. Amara Benyounès, plébiscité par le Conseil national (CN) composé de 249 membres, est de nouveau secrétaire général du parti. Le CN a été également élu par les congressistes. Le bureau politique, qui appuiera le secrétaire général dans sa mission, est formé de 25 membres. Le règlement intérieur et les statuts ont été adoptés. L?UDR n?attend que son agrément pour marquer son existence légale sur l?échiquier politique. M. Benyounès a insisté, dans son intervention de clôture, sur le fait que son parti ne doit pas « dévier » de sa ligne directrice et continuera à défendre le programme du président Bouteflika. « C?est une immense responsabilité que vous m?avez confiée. Je saurai être à la hauteur avec votre concours. L?action politique chez l?UDR est collective. Tous les militants doivent contribuer pour défier le zaïmisme de certains démocrates », a-t-il lancé en direction des congressistes. « Nous venons de commencer notre parcours et déjà des accusations fusent de partout pour nous faire aplatir. Certains disent que nous avons bénéficié d?argent, d?autres sont envieux que nous soyons riches. Nous, nous leur dirons "chah" (bien fait pour eux) », a-t-il martelé. Contrarié par un article de presse publié hier, dans lequel il était écrit que « le financement du congrès constitutif de l?UDR aurait coûté selon des congressistes près de 4 milliards de centimes alloués par une entreprise privée », M. Benyounès a répliqué : « Nous sommes un parti propre, nous avons des responsables et des militants propres. Aucun parti n?est en mesure de nous donner des leçons de probité. » Optant pour « la politique autrement », M. Benyounès a relevé la nécessité de tenir le deuxième congrès dans au moins une année et demie, et ce, pour permettre « une bonne intégration des compétences qui contactent le parti ».
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)