Algérie

Commune de Aïn Taya


Le confortement des falaises se poursuit De simple destination pour les Algérois, Aïn Taya aspire à devenir un pôle touristique national. Ayant subi des dommages considérables par le fait de l?érosion naturelle, le rivage de la ville côtière de Aïn Taya est en train d?être conforté par des travaux d?envergure, qui consistent « en la pose de plusieurs couches d?enrochement, et en la construction également de murs de soutènement, pouvant arrêter l?effritement de la falaise ,et consolider le rivage », dira un responsable de l?entreprise La Méditerranéenne des travaux maritimes, et d?ajouter : « Le confortement s?étend pratiquement sur tout le littoral, à commencer par la plage de Aïn Beida jusqu?à Surcouf, en passant par celles des Tamaris et de Aïn Chorb. » Ces travaux permettront, selon les responsables locaux, de favoriser la destination, Aïn Taya, pour devenir dans un futur proche, l?un des endroits touristiques les plus imposants, à l?instar de ceux qui se trouvent sur la côte ouest algéroise . En effet, selon le P/APC, « des investisseurs étrangers sont intéressés par la localité de Aïn Taya, notamment une firme koweitienne, qui va investir dans la réalisation d?un grand complexe touristique au niveau de Decca Plage ». La question qui reste cependant posée avec acuité, est de savoir si les maisons qui ont subi des dommages ces dernières années par le fait de l?érosion maritime, et dont le nombre reste important, vont être restaurées aux frais de l?Etat, ou si cette opération incombera aux propriétaires, qui ne sont toutefois pas tous en mesure de prendre en charge ces travaux. Pourvue ainsi d?un potentiel touristique des plus importants, Aïn Taya devra, assurent les élus, passer d?une simple destination pour les Algérois, à un pôle touristique d?envergure nationale. Cependant, le nouveau staff communal a inscrit dans le cadre du plan d?action pour l?année 2008, plusieurs opérations et projets ayant pour finalité, entre autres, l?embellissement de la ville par l?aménagement des espaces verts à travers toute la commune, notamment au niveau du boulodrome qui, faut-il le rappeler, a longtemps été négligé, voire abandonné par les autorités locales d?alors et l?aménagement des espaces verts se trouvant en face de la station d?essence. En outre, la nouvelle équipe municipale s?attelle actuellement à lancer une grande opération de plantation d?arbres au centre-ville. Par ailleurs, et en termes de réalisation des infrastructures ayant trait à l?amélioration du cadre de vie du citoyen de Aïn Taya, la municipalité prévoit la réhabilitation des écoles primaires au niveau de toute la commune, une opération qui sera lancée, apprend-on auprès du P/APC, durant la période des vacances scolaires, ainsi que plusieurs projets d?extension des écoles primaires, et la réalisation d?un important nombre de classes et d?un CEM. En outre, « l?éclairage public sera amélioré au centre-ville et sur un nouvel axe allant de la salle OMS au quartier Ben M?hidi »,soutient le président de l?APC. Quant au revêtement, il touchera plusieurs artères et cités de la commune, notamment à Diar El Gharb, Aïn El Beida, la cité EPLF, et sur l?axe allant de la mosquée à la salle OMS, ainsi que le revêtement des accotements, du centre-ville. Il est inscrit aussi, dira notre interlocuteur « un projet de réalisation de 230 logements de type LSP ».
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)