Algérie


Catastrophe écologique à Biskra: Le Centre d’enfouissement technique de Loutaya en proie aux flammes



Catastrophe écologique à Biskra: Le Centre d’enfouissement technique de Loutaya en proie aux flammes


Les habitants de Biskra, Djemorah, Branis, Loutaya et Tolga, se sont réveillés, la semaine dernière, sous un épais brouillard chargé de minuscules particules et dans une atmosphère viciée et nauséabonde qui a indisposé surtout les malades, les personnes âgées et les enfants et suscité une profonde inquiétude et des interrogations sur l’origine de ce phénomène jamais observé dans la région auparavant.

La cause de cette pollution atmosphérique est un terrible incendie qui s’est déclaré dans la nuit de lundi à mardi dernier au Centre d’enfouissement technique (CET) des déchets urbains situé au sud de la commune de Loutaya et à l’ouest de celle de Branis et d’où émane une immense colonne de fumée noirâtre visible à plusieurs kilomètres.

Le feu se serait déclaré dans le 4e casier de ce CET pour embraser les lieux en quelques minutes et s’étendre au 5e casier qui est une immense fosse où sont entassés les déchets sur plusieurs couches.

Afin de circonscrire les flammes, les agents de la Protection civile et les travailleurs de Sokara-Net sont sur le terrain, mais la tâche est rude au vu de l’importance du brasier, a-t-on appris.

«Les départs de feu sont fréquents dans les CET, car nous avons affaire à des matières et à produits sensibles facilement inflammables. Cette fois, la situation est grave. Les vents violents ont attisé le feu. Nous travaillons pour sécuriser le 4e casier pour pouvoir accéder au 5e qui est en flammes sur des dizaines de mètres. Nous avons loué des camions à bennes pour renforcer les opérations de déversement de sable et de terre argileuse sur les flammes couvant en profondeur. Nous évoluons dans des conditions difficiles et dans une atmosphère irrespirable. Le wali de Biskra a instruit toutes les administrations publiques de nous apporter aide et logistique pour arrêter ce feu qui durera encore plusieurs jours», a expliqué Mourad Messaoudi, directeur de Sokara-Net, l’entreprise publique qui gère le CET.

Face à la gravité de la situation, celui-ci appelle tous les entrepreneurs et les chefs d’entreprise à la rescousse pour fournir des engins.

A noter que les internautes n’ont pas manqué de dénoncer sur les réseaux sociaux les graves atteintes à l’environnement, à la flore, à la faune et à la santé des habitants de la région du fait de cet incendie en déplorant que «ce désastre écologique était prévisible, car ce CET ne répond pas aux normes et sa gestion est entachée par plusieurs manquements et lacunes».

Relevant que le feu n’aurait pas dû s’étendre à plusieurs casiers à la fois, car ceux-ci sont indépendants sur le plan hydraulique et sont conçus de façon à permettre la collecte du biogaz inflammable et le drainage des lixiviats, des intervenants réclament une enquête pour déterminer les responsabilités dans cette catastrophe environnementale.



Hafedh Moussaoui


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)