Algérie


Relizane - DÉGRADATION DES ESPACES VERTS: Citoyens et municipalité se rejettent la responsabilité



Relizane - DÉGRADATION DES ESPACES VERTS: Citoyens et municipalité se rejettent la responsabilité


“Il est vrai que l’entretien des espaces verts relève des prérogatives de la commune, a-t-il reconnu hier, quand nous lui avions posé la question”, mais, d’autre part, le citoyen dont ces espaces se situent sous sa fenêtre a “une responsabilité plus grande que celle de la municipalité” pour la sauvegarde de cet acquis environnemental qui a été créé pour son confort et pour celui de ses enfants, selon le président de l’Assemblée populaire communale de Relizane, en l’occurrence M. Benhadj Djelloul Kouider.

En effet, les habitants de Relizane semblent être très attentifs aux projets de développement inscrits dans leur commune. Des habitants de Relizane-ville nous ont contactés, hier, pour nous parler aussi bien des projets qui ont été inscrits que de ceux qui ont été terminés et livrés. Et de nous signaler dans ce cadre les deux espaces verts qui ont été livrés dans la cité El-Intissar, en face du stade Zouggari-Tahar, et le jardin public (Hadiket El-Oumahat).

“Ces espaces verts, synonymes de détente et de loisirs, constituent en quelque sorte les poumons par lesquels respirent ces groupements d’habitations noyés par le béton. Malheureusement, ils sont totalement à l’abandon quelques mois seulement après leur livraison. Manquant manifestement d’entretien, leur gazon a dépéri et ils souffrent de gardiens qui puissent empêcher leur dégradation”, nous ont expliqué nos interlocuteurs.

Ces derniers pensent que les entreprises privées qui ont réalisé ces espaces verts devraient être chargées par la commune de leur entretien. À charge ensuite pour la mairie d’en assurer le gardiennage qui relève, selon eux, de ses prérogatives.

Mais ce n’est pas du tout l’avis du président de l’Assemblée populaire communale (APC) de Relizane, M. Benhadj Djelloul Kouider, qui a rejeté la balle dans le camp des résidents de ces ensembles résidentiels.

“Seulement, on ne peut pas assimiler ces espaces à des jardins publics qui, eux, sont dotés de gardiennage.”


E. Yacine


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)