Algérie

Catalogue du patrimoine culturel mondial

Intégration de 27 nouveaux sites culturels et naturels L’Unesco a ajouté, cette année, 27 nouveaux sites à sa prestigieuse liste du Patrimoine mondial, des forteresses de l’architecte militaire français Vauban à un temple hindou au Cambodge en passant par une réserve de papillons au Mexique. Au cours de sa 32e session, qui se tenait cette année dans la ville de Québec, le comité du Patrimoine de l’Unesco a sélectionné 19 nouveaux sites culturels et huit sites naturels. Quatre nouveaux pays -la Papouasie-Nouvelle Guinée, le Vanuatu, l’Arabie saoudite et Saint-Marin- font en outre leur entrée dans ce prestigieux catalogue. Au total, la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco compte désormais 878 sites, dont 679 sites culturels, 174 naturels et 25 mixtes dans 145 pays, a indiqué l’organisme de l’ONU dans un communiqué. Le comité a inscrit un total de 10 sites en Europe, dont deux pour la France avec les fortifications édifiées par Vauban, architecte militaire du roi Louis XIV au 17e siècle, et les lagons coralliens de Nouvelle-Calédonie dans le Pacifique. L’Allemagne a été distinguée pour des lotissements avant-gardistes datant du début du XXe siècle à Berlin, des appartements représentant un genre nouveau d’habitat social. L’Asie s’est vu reconnaître plusieurs sites ayant «une valeur universelle exceptionnelle» -7 en tout pour la zone Asie-Pacifique- dont l’ancien temple hindou de Preah Vihear au Cambodge. La Chine bénéficie de deux inscriptions avec les maisons de terre du Fujian et un parc national. La Papouasie et le Vanuatu apparaissent pour la première fois dans la liste du Patrimoine mondial, la première pour l’ancien site agricole de Kuk, cultivé presque continuellement depuis 7.000, voire 10.000 ans, le second pour le domaine du chef Roi Mata, trois sites répartis sur trois îles. L’Arabie saoudite fait son entrée avec le site archéologique saoudien antéislamique de Al-Hijr et la cité-état de Saint-Marin - enclavée en Italie- avec son centre historique. Le Proche et le Moyen-Orient comptent quatre nouveaux sites, dont l’archipel de Socotra au Yémen, des lieux saints du mouvement religieux bahaï à Haïfa et en Galilée occidentale (Israël) et des ensembles monastiques arméniens en Iran. L’Afrique a pour sa part eu droit à deux inscriptions, le paysage culturel du Morne à l’île Maurice et les forêts sacrées de Kaya des Mijikenda au Kenya, des sites recelant des vestiges de villages fortifiés. Les Amériques comptent quatre nouveaux sites, notamment le centre historique de Camagüey, un des premiers villages fondés par les Espagnols à Cuba et les falaises riches en fossiles de Joggins au Canada (Nouvelle Ecosse). L’Unesco a aussi inscrit au patrimoine mondial la réserve de biosphère du papillon monarque, une zone située à une centaine de km au nord-ouest de Mexico, où des millions de papillons migrent chaque automne en provenance du Canada et des Etats-Unis, colorant les arbres en orange et les faisant ployer sous leur poids.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)