Algérie

Bras de fer au lycée Emir Abdelkader d’’Alger


Benbouzid appelle les parties à s’asseoir autour de la table Le ministre de l’Education a été accroché sur le destin de quelque quarante enseignants grévistes du lycée l’Emir Abdelkader, qui sont en grève depuis près de deux mois et qui risquent leurs postes après avoir été en moitié remplacés. Boubekeur Benbouzid, en réponse à cette sollicitation, a donné toute la latitude à la direction de wilaya de l’Education, aux parents d’élèves et à la directrice de l’établissement scolaire de régler ce problème au plus vite, surtout que la situation a trop duré dans le temps, compromettant ainsi l’avenir des élèves, notamment les candidats au bac. En marge du séminaire sur la citoyenneté chez les élèves, le ministre de l’Education nationale a appelé toutes les parties en conflit à se réunir autour de la table pour trouver une solution consensuelle et permettre à la voix de la raison de l’emporter sur l’entêtement. Pour rappel, les enseignants grévistes, qui se sont opposés à la directrice du lycée et réclament à tout prix son départ, ne voulaient pas céder d’un iota malgré les bons offices et l’intermédiation de la direction de l’Education d’Alger ainsi que des représentants des parents d’élèves. Par ailleurs, le Premier responsable du secteur de l’Education a indiqué que, désormais, toute construction d’un établissement scolaire sera accompagnée d’un lot de logements pour les enseignants. Les prochains lycées en chantier bénéficieront donc, dorénavant, de quelque 30 appartements chacun. Les CEM seront pourvus de 20 chacun et un peu moins pour les écoles primaires.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)