Algérie

Baisse de près de 20% des immatriculations au 2e semestre 2015

Baisse de près de 20% des immatriculations au 2e semestre 2015
En termes de véhicules neufs, une baisse de plus de 39 000 véhicules (-19,88%) est constatée au deuxième semestre 2015 comparativement à la même période de 2014, indique l'ONS.Le nombre de véhicules immatriculés et réimmatriculés durant le 2e semestre 2015 s'est élevé à 776 423 unités, dont 158 065 véhicules neufs, indiquent les derniers chiffres de l'Office national des statistiques (ONS). En d'autres termes, le nombre de véhicules d'occasion réimmatriculés est estimé à 618 358 unités. L'ONS précise que les immatriculations des véhicules neufs ont baissé de près de 20%. La baisse des importations des véhicules neufs a boosté le marché de l'occasion. C'est pour cela que le gouvernement, dans l'avant-projet de loi de finances pour 2017, compte instituer, entre autres, un régime fiscal assis sur la marge pour les opérations de vente et de livraison de biens meubles d'occasion et assimilés. L'objectif recherché par la mise en place de la taxation de la marge est de contribuer à l'organisation du marché de l'occasion, notamment celui qui concerne les véhicules automobiles, et permettre également aux entreprises concernées de développer ce segment d'activité afin de réduire progressivement le marché particulier des ventes de biens d'occasion et d'assurer à l'Etat des recettes supplémentaires tout en protégeant le consommateur. Selon l'ONS le second semestre 2015 a connu une légère progression des immatriculations de 76 000 véhicules supplémentaires par rapport à la même période en 2014. Cependant, en termes de véhicules neufs, une baisse de plus de 39 000 véhicules (-19,88%) est constatée au deuxième semestre 2015 comparativement à la même période de 2014, indique l'ONS. Mais par rapport au 1er semestre 2015, les immatriculations des véhicules ont augmenté de 6,50%, soit l'équivalent de 47 000 unités. Les nouvelles immatriculations ont été enregistrées essentiellement dans deux types : les véhicules de tourisme (72%) et les camionnettes (18%), précise encore la publication de l'Office. Le dernier semestre de l'année précédente a été marqué par une "forte baisse" des importations de véhicules à 91 425 unités, et 158 065 véhicules immatriculés définitivement, soit -50,93%, relève l'Office. Sur le chiffre global de (776 423) des véhicules immatriculés et réimmatriculés, les véhicules de tourisme viennent en tête avec 72,87% (565 804 unités), puis les camionnettes avec 18,44% (143 191), les camions 3,62% (28 113), les remorques 1,33% (10 292), les autocars-autobus 0,78%(6 051), les tracteurs routiers 1,05% (8 121). Le nombre de véhicules immatriculés et réimmatriculés durant le 2e semestre 2015 reste dominé par les marques européennes (françaises et allemandes) et asiatiques (sud-coréennes et japonaises). Au total, 91 425 unités avaient été importées au 2e semestre 2015, selon les douanes algériennes, soit une baisse de 50% par rapport à la même période en 2014 durant laquelle 186 330 véhicules avaient été importés. Selon l'ONS, 63,28% des voitures roulent à l'essence contre 36,72% au gasoil. Plus de la moitié des voitures de tourisme (53,90%) utilisent l'essence comme source d'énergie et 19,95% le gasoil. La répartition des immatriculations et réimmatriculations durant la période de référence selon la wilaya montre que les grandes villes dominent le parc national automobile. La wilaya d'Alger vient en tête avec 27,23% (43 045 véhicules), puis Tizi Ouzou (5,24%, 8 279), Oran (5,18%, 8 190), Constantine (3,36%, 5 318) et Batna avec 3,30%, soit 5 212 unités.M. R.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)